Invité de l'émission "Rothen s'enflamme" sur RMC Sport, Didier Deschamps est revenu sur les moments forts de la saison 2021 de l'Équipe de France, notamment l'échec de l'Euro, mais aussi la victoire en Ligue des Nations et le retour de Karim Benzema chez les Bleus.

Un choix qu'il ne regrette pas malgré l'élimination précoce des Bleus : "Cela s'est fait là, je suis content et lui est content. Cela s'est passé comme ça. Il a été performant. Il a lui aussi été déçu que cela s'arrête tôt mais ne dîtes pas que la France n'a pas été performante. On a été éliminés prématurément."

Éliminés en huitièmes de finale par la Suisse, les Français n'ont pas brillé mais Deschamps a tenu à nuancer cette contre-performance : "Après le Mondial 2018, le regard des autres a changé. Tout ce qu'il font est regardé différement. Avant l'Euro, il y avait la motivation et l'envie. Jusqu'à la 81e, on mène 3-1. Sans bonne préparation on n'aurait pas fait le match contre l'Allemagne. On a été impacté par la chaleur, par la bulle sanitaire et des hôtels choisis par l'UEFA", a-t-il expliqué avant de lâcher, "Moi aussi j'ai été déçu et les joueurs l'ont été."

"Mon successeur ? Cela sera ZIzou ou un autre"

En poste depuis 2012 à la tête de l'Équipe de France, Didier Deschamps ne pense pourtant pas encore à arrêter : "C'est une possibilité de continuer", a-t-il déclaré sur RMC Sport, "Le seul et le dernier à décider c'est le président. Il décidera. Je n'ai pas encore prolongé, c'est comme ça. Le contrat le plus important, c'est le contrat de confiance. La situation est comme ça et cela ne me pose pas de problème."

Interrogé sur la possibilité d'entraîner le PSG prochainement, l'ancien Marseillais a balayé la question d'un revers de la main : "Aujourd'hui je ne suis pas disponible, je ne suis pas sur le marché", avant d'avoir un mot sur son possible successeur à la tête des Bleus, "J'ai pris la place de Laurent Blanc, quelqu'un prendra ma place. Cela sera Zizou ou un autre. Ce n'est pas le fait que j'aime ou pas, il faut que les conditions soient réunies. Zizou a un lien avec l'équipe de France. Avec lui on a dit qu'il serait sélectionneur quand il a lancé sa carrière. S'il le veut et si les conditions sont réunies, tant mieux."