L'annonce de la mise en place de la Super Ligue par douze des clubs les plus riches du monde a provoqué un véritable tremblement de terre dans le monde du football. Si beaucoup de suiveurs, de joueurs et d'entraîneurs ne faisant pas partie des 12 clubs en question ont fermement critiqué cette décision, on a peu entendu les joueurs et entraîneurs des clubs en question prendre position sur l'avènement de la Super Ligue.

Mais ce mardi, Pep Guardiola, l'entraîneur de Manchester City (l'un des 12 clubs fondateurs de la Super Ligue) a critiqué la mise en place de la compétition : "J'aime mon club, je soutiens mon club mais j'ai encore le droit de donner mon avis", a-t-il déclaré avant d'expliquer ce qu'il pensait réellement de la Super Ligue : "Cela a une incidence sur les fans de football du monde entier. Pourquoi ces clubs ont-ils été choisis et les autres non ? Il doit y avoir plus de clarté à ce sujet. Pourquoi un club comme l'Ajax n'en fait pas partie alors qu'ils ont gagné 4 ou 5 titres européens ?"

La garantie de participation des clubs fondateurs est ce qui dérange le plus l'entraîneur espagnol : "On ne parle plus de sport quand le succès est garanti à l'avance et s'il n'y a plus aucun lien entre enjeu et récompense. Cela ne ferait plus aucune différence que tu perdes ou gagnes. Ce n'est pas juste que les équipes qui ont de bons résultats ne puissent pas se qualifier."

Pas certain qu'une telle sortie face plaisir à son employeur...