C’est la lutte finale ! Aux quatre coins de l’Europe, les clubs ont entamé la dernière ligne droite de leur championnat, et certains espèrent terminer en beauté, en champion.États des lieux dans le "Big Five"…

  • Angleterre

Comme dans la course aux vaccins, les Britanniques sont en avance. Le titre ne peut plus échapper à City, leader (74 points) avec 14 unités d’avance à 8 journées du terme, et même si les élèves de Guardiola ont disputé un match de plus que leur dauphin de voisin, ManU (60 points). Le coach catalan, d’habitude très prudent, ne s’en cache même plus ! "Les champions, ce sont Liverpool, ils ont la couronne, mais nous sommes sur le point de la récupérer. Nous sommes proches, très proches…" a déclaré, le week-end dernier, Pep, qui décrochera son 3e titre de champion d’Angleterre en quatre ans, comme Kevin De Bruyne. City a besoin de 11 points lors de ses 7 derniers matches de Premier League pour s’assurer du trophée…

Classement et programme de la Premier League

  • Allemagne

En Allemagne, c’est l’entraîneur du principal rival du Bayern qui le dit, fataliste. "La course au titre est terminée pour nous", a lancé Julian Nagelsmann, le coach de Leipzig, après la défaite face au Bayern le week-end dernier. Ce n’est sans doute pas cette saison que l’ogre bavarois (64 points) chutera de son piédestal, confortablement installé devant son dauphin.

Classement et programme de la Bundesliga

  • Espagne

La Liga semblait jouée, mais les cartes ont été quelque peu redistribuées puisque l’Atlético a perdu ses jokers. Les élèves de Diego Simeone, qui avait 8 points d’avance à la mi-saison, n’en ont désormais plus que 1 sur Barcelone et 3 sur le Real Madrid de Thibaut Courtois et Eden Hazard. Les Colchoneros n’ont inscrit qu’un seul but lors des trois dernières journées de Liga, muets face à Séville (0-1) et Getafe (0-0) et difficile vainqueurs d’Alavés (1-0). Yannick Carrasco et ses équipiers suivront le Clasico de ce samedi soir avec anxiété, en espérant ne plus faire de bêtises, dimanche soir, au… Betis.

Classement et programme de la Liga

  • Italie

"Plus on approche de la fin du championnat, plus chaque victoire devient importante. Chaque succès est un grand pas en avant vers le titre…" Antonio Conte a fait ses comptes : "Le Scudetto ? Il faut encore le conquérir sur le terrain, mathématiquement. Il faut gagner chaque match. Ce serait vraiment bien, dans une année qui n’est simple pour personne, d’offrir quelque chose aux supporters… " Avec 71 points, 11 de plus que l’AC Milan, alors qu’il reste 27 unités à prendre, les Nerazzurri ne peuvent pas laisser filer le 19e scudetto de leur histoire. Et ils peuvent compter sur un insatiable Romelu Lukaku (21 buts marqués en championnat et 8 passes décisives), qui veut son trophée, lui qui n’a rien gagné depuis son départ de Belgique (il avait été champion avec Anderlecht en 2010)…

Programme et classement de la Serie A

  • France

Quatre équipes en 5 points : la Ligue 1 est très indécise. Le Losc est, pour l’instant le mieux placé, mais le PSG, Monaco et Lyon sont aux aguets. Lille veut son trésor, le 4e de son histoire, le premier depuis dix ans et le sacre des équipiers d’Eden Hazard…

Programme et classement de la Ligue 1

Kevin, Romelu et les autres

Un record de champions belges ? 20 Belges ont déjà remporté un titre de champion dans l’une des cinq grandes compétitions européennes, appelées communément le “Big Five”. Ce club fermé devrait accueillir de nouveaux membres en 2021. 

On pense ici en priorité à Romelu Lukaku, qui, on l’espère, sera enfin récompensé pour ses nombreux buts plantés avec l’Inter, lui qui n’a plus rien gagné depuis son titre… 2010 avec Anderlecht. L’attaquant des Diables rejoindrait alors dans l’histoire d’un Calcio qui n’a jamais souri à nos compatriotes, un certain Ibrahim Maaroufi. Ce Bruxellois, formé à Anderlecht, avait défrayé la chronique en octobre 2006, lorsque, à 17 ans, Roberto Mancini le fit entrer en fin de match contre Livourne. Le milieu défensif remplaça Dejan Stanković aux côtés de Patrick Vieira, derrière Figo et Ibrahimovic, dans un effectif riche de tous frais champions du monde italiens ! Huit petites minutes dans une saison 2006/2007 qui sacra les Nerazzurri, et qui permettent au Belgo-Marocain (il porta le maillot des espoirs des deux pays, comme l’autorisait sa double-nationalité, sans devoir poser un choix final car il ne fut jamais sélectionné en équipe A, son parcours atypique ne l’autorisant pas à s’imposer ensuite au plus haut niveau) d’être le seul de nos compatriotes au palmarès du Calcio. Cette saison pourrait d’ailleurs encore être historique pour les footballeurs noir-jaune-rouge, puisque, à part en Allemagne, un Belge pourrait être champion dans quatre des cinq compétitions du “Big Five”. Notre record est de 3 pays, en 2018, avec l’Angleterre (Kompany), l’Espagne (Vermaelen) et la France (Meunier), et en 2014, avec l’Angleterre (Kompany et Boyata), l’Allemagne (Van Buyten) et l’Espagne (Courtois). Si cela semble acquis en 2021 pour Kevin De Bruyne (ManCity) en Angleterre et bien emmanché pour Big Rom en Italie, nous disposons de deux chances sur trois en Espagne, avec Carrasco à l’Atlético et le duo Courtois-Hazard au Real, et gardons un espoir en France, si le Monaco d’Eliot Matazo ou le Lyon de Jason Denayer parvient à dribbler Lille et le PSG… 

© IPM