"Il a une douleur dans un adducteur, nous allons voir demain (jeudi) si c'est une blessure ou pas", a expliqué le technicien argentin, à l'aube d'un nouveau feuilleton Neymar.

Blessé pour le 8e de finale retour de C1 contre le Real Madrid en 2018, également pour la double-confrontation face à Manchester United l'année suivante, "Ney" possède un long historique d'absences à cette période de l'année.

Avant le déplacement au Camp Nou, son ancien fief, Neymar suscite de grandes inquiétudes au PSG, qui doit déjà faire sans Angel di Maria, touché à une cuisse.

A Caen, après une série de fautes subies, le Brésilien a quitté le terrain sans attendre son remplacement, en cours de match.

Après deux chocs en trois minutes, le dernier avec Steeve Yago, "Ney" est resté de longues secondes au sol. Visiblement énervé, il a ensuite échangé quelques mots avec le défenseur normand.

Alors que le jeu reprenait, le Brésilien a continué à se plaindre du traitement rugueux qui lui était réservé, avant de se diriger directement vers les vestiaires (57e).

Kylian Mbappé l'a remplacé trois minutes plus tard.

S'il grimaçait sur le terrain, en se tenant la zone des adducteurs, Neymar avait l'air de marcher correctement dans les couloirs du stade, selon les images du diffuseur Eurosport.

"On ne connaît pas la nature de la blessure. Nous verrons demain après les examens (la gravité de la blessure)", a balayé Pochettino.

L'Argentin a assuré n'avoir aucun regret à avoir fait évoluer le Brésilien sur ce terrain difficile, dans un grand froid.

"Ce sont les conditions actuelles en France. C'était pareil à Angers, Marseille ou Lorient. C'est inévitable. Neymar a eu des problèmes gastriques avant Marseille (où il était remplaçant), il fallait le protéger. Aujourd'hui, il est en condition parfaite pour jouer, ce sont des choses qui arrivent dans le foot", a-t-il expliqué.

"Je ne veux pas parler de la façon de jouer de l'adversaire. Mais durant le match, il y a le sentiment d'avoir peu de protection. Mais ce n'est pas que dans ce match-là", a-t-il ajouté.