Sarri avait reçu un carton rouge après s'être précipité sur le Diable Rouge Alexis Saelemaekers puis s'être expliqué avec Zlatan Ibrahimovic.

La commission de discipline de la Ligue italienne lui a infligé un premier match de suspension pour avoir cherché à "intimider" le joueur milanais et avoir proféré des "paroles menaçantes". Elle a alourdi la sanction avec un second match pour avoir, après avoir reçu le rouge, "contesté la décision arbitrale en proférant des expressions blasphématoires" dans le tunnel menant aux vestiaires.

L'ex-entraîneur de Naples et de la Juventus, 62 ans, sera donc en tribunes pour les prochains matches de championnat contre Cagliari à Rome et le Torino à l'extérieur. Mais il pourra retrouver le banc de la Lazio pour le derby contre la Roma prévu le 26 septembre.