Meilleur Hurlu en seconde période avec Tabekou, Olinga est sorti à vingt minutes de la fin de manière incompréhensible. "Je suis surpris et révolté. La seule chose qui me reste à faire, c’est de continuer à travailler. À ce moment du match, je ne dois jamais sortir. On était en train de presser, de maîtriser la circulation du ballon. Après, c’est la décision du coach et je la respecte." L’international camerounais était dépité également sur la troisième réalisation prise par l’Excel, sur une phase arrêtée où le marquage était trop laxiste. "J’ai eu un sentiment de haine et de désespoir après le troisième but. Je n’arrive pas à comprendre comment ça peut nous arriver."