L'Algérien espère vraiment lancer sa saison samedi

MONS Son entrée au jeu a été appréciée par beaucoup de gens à Saint-Trond mais elle a été largement occultée par le résultat final de l'équipe. Fadel Brahami a probablement marqué des points à l'heure où José Riga devra faire des choix pour remplacer les blessés et les suspendus.

"Cela fait du bien de rentrer mais on ne peut pas être content quand l'équipe est battue. Il faut encore que je travaille pour être plus décisif. On sent qu'on est bien sûr le terrain, on a la possession du ballon. En fait, on a tout, sauf les buts."

Et on en vient même à négliger le beau spectacle que tout le monde loue.

"Au jour d'aujourd'hui, il faut des points. Comme d'au-tres, je préfère aussi qu'on joue moins bien mais qu'on gagne, même si c'est malheureux à dire. Il faut marquer, même si c'est de la... fesse, et on sera beaucoup mieux par après."

Comme d'autres joueurs, l'Algérien soutient le coach.

"J'ai vécu par le passé des situations où l'équipe sabotait son entraîneur mais ça n'est pas le cas ici. Si on produit un football si positif et qu'il ne manque que la concrétisation, on ne peut rien lui reprocher. À dire vrai, on ne pense même pas à son renvoi. Le président était venu nous rappeler qu'il gardait sa confiance en M. Riga, et cela nous suffit."

José Riga va-t-il faire appel au Fennec pour contrecarrer les plans du GBA ?

"Il y a des blessés et des suspendus, et c'est vrai que je ne suis pas mal entré. Si on fait appel à moi, je serai prêt. À faire mieux qu'au dernier match déjà."

L'ancien Loup est bien sévère avec lui-même mais on sent dans son chef la volon-té de vraiment entamer sa saison, lui qui n'a joué que par épisodes.

"C'est clair qu'ici ou n'importe où, on regrette quand on ne joue pas. C'est le foot et je n'ai jamais baissé les bras. Je me suis toujours battu, et j'espère que ça paiera. C'est beaucoup plus facile à vivre quand la concurrence est saine comme ici."

Brahami se plaît donc à Mons même si, comme d'au-tres, il aimerait avoir plus de temps de jeu. Son voeu sera peut-être exaucé s'il peut profiter d'un petit plus de chance.

"C'est vrai que je n'ai pas été verni vu que quand j'ai eu ma chance, j'ai été stoppé une fois par une petite blessure et une autre fois par trois cartes jaunes. Et le malheur pour moi, c'est que ceux qui ont pris mon relais ont à chaque fois bien presté. Mon objectif maintenant est de m'installer dans cette équipe et j'espère que ça commencera dès demain."



© La Dernière Heure 2007