"Je suis très content pour le petit (sic). Dès qu’il est arrivé dans l’équipe, j’ai compris que c’était un super joueur et ce transfert est amplement mérité. Mais son départ ne me déroule pas pour autant le tapis rouge. Je vais devoir continuer à me battre pour ma place avec des autres jeunes comme Dajman Pavlovic ou Nathan Ngoy qui ont des qualités." 

Un renfort est également attendu en janvier puisque Collins Fai sera absent à la reprise début 2022 : il sera à la Can avec le Cameroun. "Et je devrai me battre encore deux fois pour revenir dans l’équipe à mon retour", expliquait l’arrière droit, qui savourait la qualification. "Plus c’est difficile, plus on apprécie", souriait-il avant d’apprendre que le Standard se déplacera à Gand en quarts de finale. "On a livré une mauvaise prestation chez eux dimanche soir et on aura à cœur de montrer un autre visage. C’est une belle équipe mais on a les qualités pour rivaliser avec elle."