Football

L'audition de Steven Martens, l'ancien CEO de l'Union belge de football, dans les bureaux de la police judiciaire fédérale du Limbourg à Hasselt a été annulée mercredi en raison d'un intérêt médiatique trop important. Mardi, l'ancien sélectionneur fédéral Georges Leekens et l'ex-manager d'Anderlecht Herman Van Holsbeeck ont été interrogés dans le cadre de l'enquête sur une fraude présumée dans le football belge. 

Une audition était programmée mercredi mais elle a été annulée. Dix à douze personnes au total auraient dû être entendues mardi et mercredi par les enquêteurs limbourgeois. Certains, tels Ivan Leko, avaient fait savoir qu'ils ne pourraient venir parce qu'ils séjournent ou travaillent à l'étranger. "L'idée était de confronter les déclarations de ces personnes aux éléments du dossier. En outre, il s'agit aussi de les confronter aux déclarations de Dejan Veljkovic", expliquait mardi Eric Van der Sypt, porte-parole du parquet fédéral. Veljkovic est un agent de joueurs belgo-serbe qui a conclu un accord avec la justice et est devenu repenti.

Georges Leekens a travaillé avec Veljkovic durant ses passages à Lokeren. Herman Van Holsbeeck a été interrogé durant plusieurs heures mardi. Les auditions se sont concentrées sur la façon dont les transferts sont réglés et comment sont effectués les paiements.

Mercredi, seul un photographe de presse était présent sur le parking de la PJF. Les personnes convoquées ont parfaitement le droit d'annuler leur audition. Ils sont alors invités à se présenter à une date ultérieure.