Le dernier match de Gérald Forschelet date du 23 août


Posez vos questions à Alan Haydock: le VIP de la semaine prochaine


Suivez tous les championnats belge et européens en direct


TUBIZE Gérald Forschelet, après être monté au jeu à la 51e face à Mouscron, était titularisé lors du naufrage à Lokeren (4-1). Depuis, le Français n'a plus foulé une pelouse de D1, faisant les frais de cette 2e défaite de rang. S'il s'est expliqué avec le coach sur cette mise à l'écart, les propos qu'auront tenus les deux hommes resteront privés. Ils se sont expliqué, c'est déjà ça. En footballeur mâture, l'ex-joueur de Bolton ne mettra pas d'huile sur le feu ("le coach pose ses choix et je les accepte" ) même si son tempérament le prête parfois à quelques emportements plus innocents que méchants.

Pas de déclaration tapageuse, donc ("le coach a dû me trouver mauvais contre Lokeren; il n'avait pas tort" ). D'autant que Romain Beynié a écopé de sa troisième carte jaune. Puisque le Lyonnais est suspendu, il appert que ce milieu défensif devrait saisir sa chance.

"Si je joue, et j'insiste sur le conditionnel car Albert Cartier ne nous a pas encore dévoilé son équipe , indique-t-il, je ferai tout pour saisir à pleine main l'opportunité qui m'est offerte. Je reviens dans le noyau après avoir été quelques fois 19e homme et c'est déjà un pas que j'apprécie."

Si, objectivement (on ne prête pas l'intention au Vosgien de bouleverser l'équilibre de toute son équipe en positionnant, par exemple, Mvuezolo aux côtés d'Haydock), Forschelet devrait avoir la préséance sur Karaca, cette rencontre face au Cercle devrait avoir tout du match-piège pour le bonhomme. "Je manque bien sûr de rythme mais j'espère débuter. Quitte à ne jouer qu'une mi-temps ou soixante minutes. Je suis avant tout un compétiteur et j'aspire toujours à être titularisé. De la pression ? J'aime ça..."

Le Français rêve d'autant plus d'une titularisation qu'un déplacement à Charleroi se profile juste derrière. "Jouer contre mon ex-club me tient vraiment à cœur" , révèle celui que l'on a encore vu dans les coulisses du stade du Pays de Charleroi le week-end passé.

Mais cet ex-international en équipe de jeunes ne s'arrête pas qu'à sa personne : "À domicile, nous avons trois matches capitaux qui arrivent : le Cercle, Courtrai et Mons. Quoi qu'il advienne en déplacement, nous devons engranger sept points sur neuf si nous voulons passer les fêtes de fin d'année avec un espoir plus concret de maintien."



© La Dernière Heure 2008