Les jeunes confirmés et tout le monde au pied du mur carolo


CHARLEROI Depuis hier matin, Jacky Mathijssen connaît officiellement l'effectif dont il dispose pour les quinze derniers matches du championnat.

Étant donné qu'il n'y a pas eu de surprise de dernière minute lors de la clôture du mercato d'hiver, il n'y en a pas non plus au niveau des intentions de l'entraîneur du Mambourg, si ce n'est que l'éviction d'Oumar Bakari est confirmée.

On relève cependant avec intérêt qu'il a décidé d'incorporer définitivement Flavio Fragapane et Geoffrey Mujangi Bia dans le groupe principal, lesquels font d'ailleurs partie de la sélection pour le match de ce samedi au Jan Breydelstadion : "Un courrier sera envoyé aux directions de leur établissement (NdlR : les deux garçons, âgés de 17 ans, sont en dernière année d'humanités) afin que l'on puisse établir un compromis entre leurs obligations scolaires et leurs occupations footballistiques devenues plus denses."

Une autre décision importante a été prise par le mentor des Zèbres : "Notre récent transfuge ukrainien, Ruslan Zanevskyy (NdlR : un jeune demi offensif) ne restera pas intégré chez nos espoirs mais rejoindra le noyau A à partir de mardi prochain."

Pour le reste, Jacky Mathijssen a transmis un message. Et celui-ci est très clair : "N'en traduisez pas un ras-le-bol de ma part parce qu'il n'y a rien d'anormal à ma démarche. J'ai averti les joueurs que j'attendais de chacun d'entre eux un investissement total et au quotidien. Il faut que je décèle une formidable volonté d'y aller de l'avant lors de l'approche des quinze derniers matches. Ainsi, bien sûr, que lors de ceux-ci... car j'en espère un maximum de victoires !"

Forcément, les Carolos se retrouvent en quelque sorte au pied du mur : "Seuls ceux qui se donneront à cent pour cent resteront sur le pont du bateau. Ils ont droit à un jour plus difficile mais un quelconque passage à vide devra en rester là. Si l'un ou l'au-tre devait mettre un frein au travail des autres, je n'aurai le choix que de lui dire ses vérités. Il devra nous laisser progresser sans lui."

Dès ce samedi, à l'occasion du match Cercle-Sporting, on aura une indication sur les dispositions des Zèbres qui devront réagir, à la fois à la cruelle défaite de vendredi dernier (qui succédait à deux autres !) et aux tourments de ces derniers jours. On devine qu'ils ne pourraient pas mieux entamer une ère nouvelle qu'en l'abordant par un succès.

Surtout qu'un échec aurait des retombées immédiates. En tout cas morales et rendrait la mission des prochains mois plus difficile !



© La Dernière Heure 2007