Tubize a affiché de grosses carences au GB

TUBIZE Les défenseurs de Tubize, à l'exception de Vandelannoite, ont passé une sale soirée samedi au Germinal Beerschot. Les Malki, Vandenbergh, Dosunmu et autre Haroun leur ont fait tourner la tête, surtout en première période.

Ce constat, posé lors des premières journées de championnat, refait régulièrement surface ces derniers temps. Les chiffres ne mentent d'ailleurs pas : en cinq sorties, Nicolas Ardouin, pourtant souvent irréprochable, s'est retourné à 14 reprises, soit une moyenne proche des trois buts encaissés par rencontre.

"Nous étions venus à Anvers pour tenter de mettre la cerise sur le gâteau. Force est de constater que nous avons la queue, mais pas la cerise" , expliquait, avec humour, le portier français.

Si le besoin d'un renfort offensif a souvent été avancé au cours de cette 1re partie de saison, il semble aujourd'hui également indispensable que les Brabançons trouvent une solution derrière .

Doté de solides qualités physiques, Barisic n'a cependant jamais rassuré complètement ses coéquipiers tandis que Paternotte n'a pas saisi avec à propos la chance qui lui a été donnée ces dernières semaines. Louis Derwa affirme cependant que "le club n'est pas dans la position de celui qui cherche à acheter à tout prix."

Bien évidemment , tout n'est pas noir à Tubize, malgré le dernier revers en date. Qui eut cru, voici quatre mois, que les Brabançons termineraient avec 14 points leur premier tour ? Pas grand monde.

"Le point positif est qu'on est toujours dans la course au maintien" , argumentait Nicolas Ardouin. Mais après être monté en D1, ce serait faire preuve d'un manque d'ambition que de se contenter de cela...



© La Dernière Heure 2008