L'Argentin a tout raconté, sans tabou. A la fin de son discours, il était au bord des larmes


BRUXELLES L'ambiance était lourde ce jeudi à Anderlecht. Nicolas Frutos, huit jours après son retour d'Argentine où il s'est soigné, a pris part à une conférence de presse. Le premier enseignement de celle-ci fut que l'Argentin, de son propre aveu, est que même s'il va mieux, il n'est pas encore tout à fait rétabli. Personne ne sait à l'heure actuelle s'il sera capable ou non de jouer dimanche à Zulte-Waregem.

Mais le fait le plus notable fut sans doute les vives critiques émises pas Frutos envers le staff médical. "Si j'ai été si souvent blessé, c'est à cause d'une succession de revalidations mal effectuées. En sept clubs, je n'avais jamais vu ça!" Frutos s'est aussi dit "fatigué" par l'attention sans cesse portée par les médias sur sa personne, de même que les critiques qui ont visé l'homme et pas le jouer.

Pour clôturer son discours, Frutos y alla d'une déclaration très forte: "Je prendrai une décision sur ma carrière d'ici la fin du mois de juin." Les supporters anderlechtois croisent les doigts pour que leur attaquant vedette retrouve vite le chemin des terrains.

© La Dernière Heure 2008