Frutos plus efficace que Koller

Football

Benoît Delhauteur

Publié le

Frutos plus efficace que Koller
© BELGA

L'Argentin, qui marque en moyenne un but toutes les 112 minutes, a officialisé sa prolongation de contrat


Anderlecht en UEFA, ça rapporte?

ANDERLECHT C'est officiel : Nicolas Frutos a paraphé hier à 18 h un nouveau contrat, qui le lie à Anderlecht jusqu'en 2012. La direction du Sporting a sans doute vu juste en faisant prolonger son buteur, qui n'a pourtant disputé qu'un seul match entier depuis son retour de blessure. L'Argentin n'a pas eu besoin de plus de temps pour prouver à quel point il était important pour le Sporting...

Il suffit de jeter un coup d'oeil aux statistiques de Frutos pour prendre conscience de son efficacité : il marque en moyenne un but toutes les 112 minutes. C'est mieux que Jan Köller, le dernier grand buteur anderlechtois, qui trouvait le chemin des filets toutes les 153 minutes sous la vareuse mauve .

Depuis deux ans et demi, l'attaquant sud-américain a réussi à soutenir la comparaison très souvent faite avec Jan Koller. Il a, comme le Tchèque, souvent été décisif : on estime à 70 % le nombre de buts inscrits par Nico et qui ont rapporté des points. Comme le Tchèque, l'ancien buteur d'Independiente a souvent sauvé le Sporting quand il jouait mal.

Mais Frutos, il sera le premier à le dire, n'est pas le clône argentin de Koller, loin de là. Une première différence majeure se situe dans le caractère des deux hommes : Jan était quelqu'un de social mais il n'était pas un meneur, alors que Nicolas est vite devenu l'un des leaders du vestiaire mauve . Sur le terrain, il parvient souvent à transmettre toute sa rage de vaincre à ses équipiers.

La fragilité de Frutos a un côté positif : au moins, il reste !

Autre différence importante : Koller a joué 94 % du temps de jeu à Anderlecht, pour seulement moins de 55 % pour Frutos, accablé par trois blessures graves depuis son arrivée en Belgique. Voilà pourquoi l'Argentin n'a marqué que 33 buts en deux ans et demi, tandis que le Tchèque totalise 52 réalisations en seulement deux saisons.

Frutos a certainement les capacités pour que son compteur-buts dépasse un jour celui du Tchèque. Mais la clé pour l'avenir de l'Argentin à Anderlecht, ce sera son état physique. "J'espère bien que mes blessures sont définitivement derrière moi" , clame Nicolas Frutos.

S'il a raison, le futur mauve de l'Argentin sera... rose. Dans le cas contraire, Franky Vercauteren aura encore des soucis à se faire !

Il ne faut toutefois pas oublier que la relative fragilité de Frutos a une conséquence très positive pour Anderlecht : sans ses blessures, il aurait sans doute déjà quitté la Belgique depuis longtemps...



© La Dernière Heure 2007

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info