Jacky Mathijssen a eu un long entretien avec les Zèbres présents hier

CHARLEROI Après un dimanche de congé, les Carolos se sont retrouvés lundi matin dans une atmosphère un peu plus lourde que de coutume. Car il ne faut plus se faire trop d'illusions quant à leurs possibilités d'atteindre leur objectif. Le Sporting ne devrait pas se classer en ordre utile que les siens avaient escompté au classement final du championnat et n'est plus en course dans le cadre de la Coupe de Belgique.

En outre, ses moyens semblent désormais moins évidents. Mentalement en raison des événements qui auront suivi sa superbe victoire face à Genk (trois défaites depuis !) et sportivement en fonction d'un effectif diminué. Nous faisons allusion, bien entendu, au départ de Sébastien Chabaud qui s'ajoute à ceux de Bertrand Laquait et de Cédric Théréau. Le Sporting ne sera plus tout à fait le même. "Nous ne devons (NdlR : pouvons ?) plus nous attacher aux ambitions à long terme", examine Jacky Mathijssen qui a parlé avec ses joueurs pendant une heure et demie avant de les convier à une séance de footing autour du terrain du Mambourg. "Ce qu'il faut maintenant, c'est nous mobiliser afin de gagner un match le plus vite possible."

L'entraîneur limbourgeois s'arrête à ce commentaire, sans s'attarder sur les effets du mercato qui se termine ce mercredi : "Je ne tiens pas à m'exprimer sur le sujet. Je ne suis d'ailleurs pas suffisamment informé sur l'état des choses. Ainsi, j'attends les données officielles concernant le départ de Sébastien Chabaud. Je crois qu'il est plus sage d'émettre un constat sur la période des transferts hivernaux quand tout sera décidé."

Entendez par là qu'il s'agira de faire le point en temps voulu. C'est-à-dire jeudi matin. En attendant, la vie continue à Charleroi où il convient néanmoins de tenir compte des nouvelles indications du... mercato .



© La Dernière Heure 2007