Anderlecht - Westerlo. Christian Wilhelmsson, de retour de suspension, veut relancer le Sporting sur la voie du succès

ANDERLECHT Les dribbles et la capacité d'amener le danger de Christian Wilhelmsson ont beaucoup manqué à Anderlecht la semaine dernière à Charleroi. Suspendu au Pays Noir à cause de son exclusion face au Lierse, Chippen effectue son retour au Sporting ce soir. Et il sera bien à 100% de ses possibilités... «La chute à vélo ne m'a laissé aucune séquelle, remarque l'international suédois. C'était un accident, ça peut arriver. Même Boonen n'aurait pas pu éviter cette chute!»

Anderlecht reste sur un maigre 2 sur 6 et doit à tout prix renouer avec le succès, sous peine de laisser le Standard s'échapper. «Contre Westerlo, la manière n'aura pas d'importance. Il faut gagner, voilà tout!»

Pour cela, les Mauves devront se montrer plus séduisants qu'à Charleroi, surtout dans un secteur offensif où l'absence de Nicolas Frutos se fait cruellement sentir. «Je ne veux pas critiquer mes coéquipiers: ce n'est pas mon genre, poursuit Wilhelmsson. Mais c'est vrai qu'ils sont apparus fatigués en seconde période. Cela appartient désormais au passé, nous devons tourner la page et porter toute notre attention sur le présent et cette rencontre face à Westerlo. Frutos est un joueur important: il a énormément de présence dans les rectangles adverses. Mais nous devons être capables de gagner sans lui.»

«Certains arbitres protègent les attaquants, d'autres pas»

La concurrence est assez ouverte pour ce soir entre Pujol et Mpenza. Aux yeux de Wilhelmsson, le Diable Rouge est tout à fait capable d'évoluer comme pivot. «Mbo a un profil tout à fait différent de celui de Nico mais il est capable de jouer dans le même registre. Les buts importants de Nico nous ont donné confiance... comme ceux de Mbo en début de saison. Je suis certain qu'il peut à nouveau trouver le chemin des filets, et régulièrement.»

Cette saison, les détracteurs de Chippen lui ont reproché de tomber trop facilement. «Les critiques ne m'atteignent pas. Quand je saute, c'est souvent pour éviter une agression et pour ne pas me retrouver avec une jambe cassée! Les arbitres ont un rôle à jouer: ils doivent protéger les attaquants. Certains le font très bien, mais d'autres pas. Sur un terrain, à moi de faire abstraction de tout à et de me concentrer sur mon jeu.» Anderlecht, avec Chippen, retrouvera-t-il sa verve ce soir? Réponse sur le coup de 20h30...

© Les Sports 2006