Ariel Jacobs n'a toujours pas digéré la perte de Klukowski

GENK Quatre victoires consécutives en championnat, accompagnées d'une qualification pour les quarts de la Coupe au détriment d'Anderlecht (2-1) et d'un nul, à ce stade de l'épreuve, face au GBA: le récent bilan de Genk n'a rien à envier à celui de Loups qui présentent les mêmes résultats en Coupe auxquels s'ajoute un huit sur douze en championnat. Point commun entre les deux clubs: leur dernière défaite remonte à la 16e journée lorsque les Limbourgeois s'inclinèrent à Charleroi. Dans le même temps, La Louvière perdait le nord à Ostende. La belle série actuelle a relancé les Loups dans une course à l'Europe qu'ils ne visent pas, alors que Genk est passé du statut d'outsider à celui de favori de la course au strapontin européen. «Si j'avoue que la course à l'Europe est une obligation, je mets inutilement la pression, avance Ariël Jacobs qui retrouvera son ancien club avec plaisir. On fait partie d'un gros peloton qui va jusqu'à La Louvière et Gand. Nos derniers résultats, conjugués au deux sur neuf de Charleroi et au deux sur quinze de Gand nous ont expédiés dans le rôle de prétendant principal, mais tout reste à faire. "

Très actif au mercato, avec les arrivées de Stojanovic, de Mikulic et de Soetaers, Genk semble avoir visé juste eu égard aux récents résultats des Limbourgeois. «Il est encore trop tôt pour porter un jugement, tempère le DT de Genk. Actuellement, René Vandereycken pratique une tournante, car on joue deux ou trois matchs par semaine et qu'il faut éviter une forte fatigue dès le mois de janvier ou de février. Tous auront besoin d'un temps d'adaptation avant de s'exprimer pleinement.»

En décembre, le Diegemois avait jeté son dévolu sur Klukowski pour le poste d'arrière gauche. Un transfert avorté, selon lui, parce que Stéphane Pauwels a poussé le Canadien vers Bruges. Le manager du Tivoli lui a répliqué qu'il a suivi la volonté du joueur et a oublié cet épisode, ce qui ne semble pas le cas de l'ex-coach des Loups: «Avec le président, il n'y a aucun problème. On avait vite mis les choses au clair et trouvé un accord. Ce qui s'est passé, on aura tôt ou tard l'occasion de le mettre au grand jour. Il y avait d'autres joueurs sur le marché, et on a fait avec.»

Mais il y a bien plus important pour les deux clubs, à commencer par le match de ce soir: «Malgré les nombreuses ventes, les Loups continuent d'accumuler les performances. Ils ont un beau coup à jouer et ce ne sera pas un match facile. Notre adversaire avait pour objectif le maintien. Ils sont rassurés et peuvent évoluer sans contrainte. Dans ces conditions mentales, ils se surpassent et sont capables de tout.»

© Les Sports 2005