La vérité du terrain est souvent différente

LA LOUVIÈRE Effacée la bonne prestation à Bruges, les Loups sont (re)concentrés sur le championnat et ce déplacement au Fenixstadion. Un déplacement délicat chez des Limbourgeois au top de leur forme. Les Hennuyers ne veulent pas viser trop haut mais, s'ils concluent positivement ce mois de février où ils rencontrent Genk, Lokeren et Mouscron, les Loups pourraient revoir leurs ambitions à la hausse. Le groupe, intrinsèquement moins talentueux qu'au premier tour, mais à la mentalité et la rage exemplaires, a démontré qu'il pouvait encore rivaliser avec n'importe quel adversaire. «Sur le papier, entre les deux effectifs, il n'y a aucune comparaison possible. Cependant, avec un groupe, une bonne mentalité, l'envie de bien faire, on a des éléments et des atouts à faire valoir, analyse Albert Cartier. Face à Bruges, il n'y avait également aucune comparaison.»

Et ça n'a pas empêché les Loups de leur tenir la dragée haute. D'ailleurs, tout com- me le Club (qui y ajoute près de dix-huit mois supplémentaires), Genk n'a toujours pas subi le moindre revers dans ses installations cette saison. Les Limbourgeois ont aligné six succès et quatre partages. Les Louviérois se déplaceront donc dans le Limbourg pour tenter un bis repetita: «Nous ne devrons pas faire de calcul. Genk, c'est la seule rencontre qui importe et tout le groupe devra se donner à fond. On ne doit penser qu'à ce match et pas au prochain qu'on aura bien le temps de préparer par après. Ils doivent se préparer à tout donner sans retenue, pour ne pas avoir de regrets.»

Les Hennuyers ont prouvé à plus d'une reprise qu'ils en sont capables: « Genk est, pour moi, un des prétendants à la 3e , voire à la 2e place. J'espère que Zambernardi sera en mesure de jouer. Dans ce cas, il devrait évoluer à sa meil- leure place, en défense centrale. Sinon, mes joueurs ont prouvé que j'avais des solutions dans le noyau. Je n'ai pas encore décidé le système de jeu que j'adopterai ce soir.»

© Les Sports 2005