Geraerts: «Autant mériter les cartes»

David De Myttenaere Publié le - Mis à jour le

Football Les Rouches ont musclé leur jeu pour renouer avec la victoire

SCLESSIN Après une période creuse, le Standard a retrouvé son éclat en terminant sur un six sur six... Et, tant contre Anderlecht qu'au Lierse, Karel Geraerts ne fut pas étranger à ce regain de forme. Très en vue lors du choc, il a confirmé dimanche soir en ouvrant le score et la voie du succès.

«J'espère que la machine est à nouveau en route et que je vais me remettre à marquer mais le plus important est d'avoir pris les trois points», commente le médian, qui a souffert de maux d'estomac pendant la rencontre. «Je ne me suis jamais pris la tête parce que je ne marquais pas. J'étais moins en vue mais c'est aussi parce que je n'ai pas joué trois matches d'affilée à la même place et avec le même coéquipier. Une fois Christian, une fois Mathieu. Il faut un peu de temps pour trouver les automatismes. La saison passée aussi, je n'avais marqué qu'un but au premier tour (NdlR: comme cette saison puisque le match au Lierse était le premier du second tour). Depuis le début du championnat, j'ai eu pas mal de poisse. Je suis sûr que le but que j'ai inscrit dimanche aurait filé sur le poteau il y a deux ou trois semaines...»

Entre-temps, le Standard et Karel Geraerts ont musclé leur jeu pour se sortir de la mauvaise passe qu'ils traversaient: «Après les mauvais résultats, le coach nous a demandé de nous faire respecter sur le terrain et de montrer à nos adversaires que c'est le Standard qui est leader. Il faut être plus durs, plus agressifs. De toute façon, même quand on a joué sportivement, on s'est pris des cartes. Donc, autant les mériter en allant au duel.»

Une tactique également adoptée par le Lierse: «J'ai revu la faute de Milenkovic sur Moreira. Cela méritait la rouge. Nous, nous aurions directement été sanctionnés... Mais je peux comprendre les Anversois. Moi aussi, j'ai lutté contre la relégation avec Lokeren. Dans ces cas-là, on fait tout pour gagner...»

À mi-parcours, le médian de 23 ans tire le bilan collectif et individuel. «Je suis satisfait car nous sommes seuls en tête mais je suis un peu déçu car nous aurions pu compter quelques victoires de plus: on ne peut pas perdre à Gand et au Brussels notamment», estime celui qui n'a manqué que deux minutes de jeu cette saison. «J'ai joué de bons matches, d'autres moyens. Mais on a battu Genk, Bruges et Anderlecht! Et il semble qu'on ait enfin tiré les leçons. On a bien géré. Après mon but, au Lierse, on s'est tous retrouvé au point de corner et on s'est dit: On continue à se battre sur chaque ballon pour éviter d'être rattrapé. Cette fois, ça a marché.»

Résultat: le Standard a profité du partage d'Anderlecht. «La compétition est très ouverte à ce stade. Dès janvier, il faut confirmer et prendre nos distances. Faire le même deuxiè- me tour que la saison passée. C'est plus facile à dire qu'à faire mais on en est capable puisqu'on a quasi le même noyau que la saison passée avec quelques renforts.»

© Les Sports 2005

David De Myttenaere

Betfirst - Livepartners

A lire également

Les articles les + lus de la section

Ailleurs sur le web