Chris Van Puyvelde savoure le titre de l'Olympiakos mais pas plus que ceux conquis avec Bruges

ATHÈNES L'Olympiakos a conquis dimanche le 34e titre de son riche palmarès. Les joueurs de Trond Sollied étaient au courant de leur sacre avant de disputer leur match. Ce qui explique sans doute que ceux qui ont remporté neuf des dix derniers titres se soient inclinés à Larisa. «Je suis très heureux », a déclaré Trond Sollied malgré la défaite. «Je veux dédier le titre à nos fans et à notre président. Nous sommes meilleurs que les autres, et, maintenant, nous allons gagner la Coupe pour réaliser le doublé. L'an prochain, l'Olympia- kos doit faire les meilleurs résultats possibles en Ligue des Champions.»

Le titre de l'Olympiakos est également celui de Chris Van Puyvelde et de Cédomir Janovski. Les deux hommes ont suivi le Norvégien en Grèce, lorsque celui-ci a quitté le Club Bruges l'été dernier. «Ce titre fait plaisir, sourit l'homme de 46 ans. À notre départ, tout le monde parlait des trois mousquetaires. Combien de temps allions-nous tenir dans un pays où la pression est si forte? Mais nous avons maintenant ce titre. Le fait d'être champion après une défaite constitue une petite déception. Les joueurs connaissaient leur consécration avant le match. Sollied leur avait dit de se concentrer. Nous avons encaissé sur un penalty qui n'avait pas lieu d'être, et nous sommes revenus dans le match. Puis, nous avons encaissé sur une erreur.»

Après 4h30 de bus sur le chemin du retour, les joueurs de l'Olympiakos ont improvisé une petite fête. «Le chef cuisinier avait préparé un barbecue. Nous avons mangé un morceau et bu une bière. Mais il était déjà 5 h du matin. La grande fête se déroulera après la finale de la Coupe. Celle-ci aura lieu le 6 ou le 7 mai. Nous affronterons l'AEK. Ce sera, en effet, un gros match. Nos adversaires sont deuxièmes du championnat depuis ce week-end, suite à la défaite du Panathinaïkos. Ils devront se battre sur deux fronts...»

Chris Van Puyvelde savoure ce titre mais pas plus que les deux conquis avec le Club Bruges. «Je vis une expérience incroyable, sourit-il. La pression est plus grande. Les journaux sont omniprésents: si Trond se promène, c'est dans la presse le lendemain! Ce titre me procure le même plaisir que ceux engrangés avec le Club. Ici, tout le monde est content, des supporters, qui apprécient le jeu offensif, au président. Maintenant, nous allons nous concentrer sur la Coupe. Nous pourrons le faire pendant 3-4 jours en Belgique car nous reviendrons pendant Pâques, qui a lieu la semaine prochaine en Grèce.»

Chris Van Puyvelde ne comprend pas l'échec de Jan Ceulemans dans la Venise du Nord. «Je suis très éton- né. Surtout que René Verheyen ait dû partir, après une dizaine d'années au service du Club...»

L'an prochain, l'Olympiakos reviendra avec plus d'ambition. «On doit gagner presque tout, sourit-il. La Ligue des Champions aussi? Non, il faut rester réaliste. Atteindre le 2e tour serait formidable. Butina et Michal Zewlakow nous rejoignent cet été. Nous allons encore nous renforcer, via l'arrivée de Grecs, pour conserver l'identité locale. Je pense qu'Erwin Lemmens se sent bien en tant que 2 e gardien. Nikopolidis (NdlR: vainqueur de l' Euro 2004) a encore un an de contrat. Il est important d'avoir trois gardiens de valeur. Ils devront se battre pour garder les filets...»

© Les Sports 2006