Herman Van Holsbeeck lance une forte menace à la Ville de Bruxelles dans P-Magazine

BRUXELLES Herman Van Holsbeeck a frappé fort, dans le magazine flamand P-Magazine , qui sort aujourd'hui. Il menace de quitter le territoire de Bruxelles. "Si une commune peut garantir un permis de construction à Anderlecht, on va sur place le jour même pour vérifier les conditions. On ne demande même pas d'argent".

"Cela ne doit pas être à 100 kilomètres d'Anderlecht, mais puisque la commune contrarie nos projets, je ne vois pas pourquoi nous ne déménagerions pas. On ne le ferait pas de plein gré, mais si on ne part pas, on mourra petit à petit. Et donc, il y a de grandes chances que dans cinq ans, Anderlecht joue ses matches à domicile dans une commune flamande."

Dilbeek a déjà été cité, comme Itterbeek et Drogenbos. Mais quid des supporters francophones ? "Je ne sais pas si on les perdrait, souffle Van Holsbeeck. On est un club bilingue avec des supporters des deux communautés linguistiques, et on veut garder cela. 92 % de nos supporters n'habitent pas Anderlecht. Si on trouve un terrain facilement accessible, avec des possibilités de parking, il n'y a aucun problème. Même s'il se trouve à 30 kilomètres du Parc Astrid. L'Allianz Arena du Bayern se trouve à 40 kilomètres du centre de Munich. Beaucoup de grands clubs jouent à des dizaines de kilomètres de la ville."

"Le club resterait bilingue, son nom resterait RSC Anderlecht"

Récemment, Roger Vanden Stock songeait à agrandir le stade actuel, en attendant que le stade national soit construit à Schaerbeek. "Les réalisateurs du projet de Schaerbeek prétendent que 2013 n'est pas faisable, raconte Van Holsbeeck. Si on ne peut construire qu'en 2020, on rate le coche. Si Bruxelles ne peut pas nous aider, on doit aller ailleurs. Ce n'est pas une question de mauvaise volonté, mais la situation politique belge est trop compliquée pour un club de football. Ainsi, pour l'agrandissement de notre stade, on doit s'adresser à la Région bruxelloise. Pour notre centre de formation à Schaerbeek, par contre, on doit contacter la Région flamande..."

Une chose est sûre : le club ne s'appellera jamais FC Dilbeek ou RSC Drogenbos. "Soyons clairs , assure Van Holsbeeck. Le nom RSC Anderlecht doit être préservé."



© La Dernière Heure 2008