Malgré la défaite devant Tournai, Georges Heylens a apprécié la prestation de l'UR Namur

SALZINNES Georges Heylens avait réservé quelques surprises au coup d'envoi de la rencontre UR Namur - Tournai (1-2) en intronisant Van Grootenbruel en lieu et place de Damien Lahaye, mais aussi en confiant le poste d'arrière gauche à Loïc Thomas.

Le défenseur carolorégien est ainsi le second joueur sorti des oubliettes après Anthony Lorenzon, qui avait, pour sa part, été associé à Thomas Nélis et à Soumare aux avant-postes.

Les deux joueurs fraîchement appelés ont répondu aux attentes placées en eux par leur mentor qui n'en a pas moins vécu une seconde contre-performan- ce de rang depuis son intronisation.

Après la raclée reçue à Waasland (7-1), Georges Heylens attendait un autre visage des Merles . Il l'a vu... dans la défaite.

"J'ai, malgré tout, tenu à les féliciter tout en leur rappelant qu'il y avait encore du boulot" , estimait le coach bruxellois, lequel avait rappelé Mobitang pour pallier la défection tardive de Blagus. "Cela, je le sais et j'en suis conscient. On va œuvrer au fur et à mesure avec ce que nous tiendrons à notre disposition dans les semaines à venir."

La lucidité s'impose : la patience aidera les Merles . Après deux rencontres, l'heure est aux premiers constats. Ils apparaissent implacables. "À l'analyse des buts concédés face à Tournai, on constate qu'il y a eu un manque de rigueur. Nous devons être en mesure de l'améliorer. Le mercato pourra peut-être nous apporter ce dont on manque actuellement."

Et de conclure : "Si des garçons devaient nous quitter (NdlR : ce qui va être notamment le cas de Cvetkovic), d'autres devront les remplacer. Quand on les remplacera, il nous faudra viser à tout prix la qualité et non la quantité. Pour ce qui nous concerne, l'important est là."



© La Dernière Heure 2008