L'AC Milan a toujours 5 points d'avance sur l'Inter


ROME L'AC Milan, toujours confortable leader du championnat d'Italie, a un déplacement difficile chez une Juventus Turin (7e) en crise, samedi, et risque de voir l'Inter (2e), qui reçoit Genoa dimanche, se rapprocher encore, lors de la 28e journée.

Naples (3e), après la grosse désillusion du match au sommet raté à Milan, doit rebondir en recevant Brescia, avant-dernier, et l'AS Rome (6e), toujours en eaux troubles, joue le premier match de la journée à Lecce, vendredi (19h45 GMT).

L'AC Milan va bien. Il a toujours 5 points d'avance sur l'Inter, son nouveau dauphin, n'a pas perdu un match de Serie A en 2011, et retrouve peu à peu le vrai Pato, décisif contre Naples (3-0). Il sera temps ensuite de penser à renverser la vapeur à Tottenham, mercredi en 8e de finale retour de Ligue des champions, après la défaite San Siro (1-0).

Mais attention à la réaction d'orgueil de la Juve, condamnée au résultat après quatre défaites en six journées qui l'ont rejetée à 7 points de la 4e place, qualificative pour les barrages de la prochaine C1. L'entraîneur Luigi Delneri est en danger, sa direction a sommé l'équipe de réagir contre les +Rossoneri+, la tension est palpable.

L'Inter s'est déclaré exceptionnellement supporter de la Juve pour ce match, par la voix de son président Massimo Moratti. La quintuple championne en titre est plus que jamais en course et peut revenir à -2 si elle s'impose et que Milan perd à la Juve. En jouant le lendemain de son rival, elle connaîtra l'enjeu de son match.

La Lazio, pour rester dans le carré de tête, doit gagner contre Palerme et son nouvel entraîneur, Serse Cosmi, appelé après le licenciement de Delio Rossi, évincé à la suite du terrible 7-0 concédé à domicile contre l'Udinese.
Le club du Frioul, justement, guette le moindre faux pas de la Lazio pour s'emparer de le précieuse 4e place. Bari, qui n'a gagné qu'un seul de ses 22 derniers matches, peut-il résister à Antonio Di Natale (triplé contre Palerme) et Alexis Sanchez (quadruplé), les buteurs déchaînés de l'Udinese?

L'AS Rome ouvre le bal à Lecce, vendredi, premier match d'une décade décisive pour l'équipe de Vincenzo Montella, l'entraîneur arrivé le 21 février. Il faudra tenter la très difficile qualification à Donetsk, en 8e de finale retour de C1 contre le Shakhtar, vainqueur 3-2 au stade Olympique, puis il y aura le derby contre la Lazio, le dimanche suivant.

Toujours loin de la 4e place, à 5 points de... la Lazio, la Roma a besoin de victoires. Mais Lecce va mieux (deux défaites sur les neuf derniers matches) et reste à domicile sur une victoire contre la Juventus.

© La Dernière Heure 2011