France - David Pollet nous conte sa première sélection avec Lens


LENS Si on trouve un paquet de Belges outre-Moerdijk, la donne est bien différente dans l'Hexagone, un autre pays voisin où seuls nos attaquants parviennent à se forger une petite (mais très petite pour le moment) place au soleil. Après Pieroni et Mirallas, un troisième larron pointe le bout des crampons puisque David Pollet a intégré les dix-huit Lensois à Leverkusen mercredi soir en Coupe Uefa.

"Le mardi matin, je me suis entraîné avec la réserve bien que, ces dernières semaines, j'accompagne plus souvent le groupe professionnel lors des séances quotidiennes. Après celui-ci, on est venu me chercher dans ma chambre pour me prévenir que j'accompagnais le groupe en Allemagne", confie cet avant-centre de 18 ans né dans le Nord-Pas-de-Calais. "Je ne m'y attendais vraiment pas et j'ai découvert un autre monde. Quel changement de s'échauffer dans une arène comble quand on a l'habitude de jouer devant des gradins vides en CFA. Dommage que je n'aie pas eu la chance de monter au jeu mais chaque chose en son temps. Avoir déjà la chance d'accompagner le groupe à mon âge me comble."

Pour quelles raisons ce jeune attaquant a-t-il opté pour la Belgique (il joue et marque régulièrement avec les moins de 19 ans) alors qu'il possède la double nationalité, qu'il est né, vit et joue en France ? "Parce que c'est la Belgique qui m'a appelé et que j'y ai trouvé une ambiance extraordinaire. Comme je suis parvenu à m'imposer dans les sélections de jeunes, le choix m'est apparu logique même si j'adore la France et que je n'ai pas trop d'attaches avec la Belgique. Il m'arrive toutefois de suivre le championnat."

Affichant 1,88 m sous la toise, il se décrit comme un adepte de Thierry Henry ("La classe. Il a tout et mon style s'en rapproche, toutes proportions gardées, un peu" ) qui apprécie particulièrement de jouer seul devant avec deux ailiers pour exprimer son talent de renard des surfaces : "Pendant tout un temps, l'éclosion des jeunes à Lens fut difficile. Le club a mis en place un projet pour en faire éclore quelques-uns. Depuis le début, on me dit que j'en ferai partie. J'espère qu'on me donnera l'occasion d'y parvenir. Je suis actuellement sous statut élite pour un an et demi encore."

Auteur de trois buts sur les deux derniers matches de CFA, il devrait retrouver ce groupe ce week-end même s'il lui arrive également de prester avec les 18 ans.



© La Dernière Heure 2007