Troy Deeney, capitaine de Watford, a été victime de violents commentaires sur les réseaux sociaux alors qu'il a refusé de reprendre l'entraînement en raison de la pandémie de Covid-19.

Deeney avait justifié sa position en disant vouloir protéger son fils de cinq mois ayant des difficultés à respirer. "J'ai vu des commentaires au sujet de mon fils où des gens écrivaient espérer qu'il allait contracter le coronavirus", a expliqué le capitaine des Hornets dans une interview à CNN Sport mercredi soir.

L'attaquant de 31 ans a ajouté avoir reçu des remarques en public où on lui demandait de "retourner au travail". "On martèle partout que la santé mentale est importante et qu'il faut parler mais Danny Rose et moi, qui nous nous sommes exprimés, sommes critiqués pour ça", déplore Deeney.

L'équipier de Christian Kabasele s'est entretenu avec Jonathan Van-Tam, éminent épidémiologiste anglais, et devrait faire son retour à l'entraînement la semaine prochaine.

Mercredi, les vingt clubs du championnat de première division anglaise ont voté "à l'unanimité" en faveur d'une reprise des entraînements avec contact, marquant une étape importante vers un retour de la compétition.

La semaine dernière, Watford a confirmé que trois membres du club ont été testés positifs au Covid-19, un joueur et deux des personnes de l'encadrement.