Les dirigeants attendent la réponse de l'ancien directeur technique de Genk


MOUSCRON Samedi, après la première défaite à domicile de la saison enregistrée par les Hurlus , Gil Vandenbrouck avait annoncé qu'il se retirerait pour le bien de l'équipe si cela s'avérait nécessaire. La direction, représentée par le président Francis D'Haese, avait expliqué que la confiance envers le coach était toujours de rigueur et qu'il ne fallait pas précipiter ce genre de décision. Mais lundi après midi, les têtes pensantes de l'Excelsior sont entrées en contact avec Ariël Jacobs.

"Nous avons eu une discussion positive", explique Francis D'Haese, "Nous devrons obtenir une réponse de sa part aujourd'hui."

C'est visiblement Gil Vandenbrouck qui a sollicité ce changement d'entraîneur suite aux résultats obtenus ces dernières semaines même si d'autres paramètres sont entrés en jeu dans cette décision de ne plus entraîner l'équipe.

"Il ne faut surtout pas parler de limogeage en ce qui concerne Gil, assure D'Haese. Nous avons besoin de lui et il occupera d'autres fonctions dans le club."

Durant l'été, Ariël Jacobs, qui désirait retrouver le terrain après son expérience de DT à Genk, avait déjà été pressenti le long de la frontière mais, pas rassuré sur l'état financier du club, il avait préféré rejoindre Lokeren... dont il fut licencié le 29 octobre. Cette fois, il a reçu des garanties quant aux investissements ka- zakh à Mouscron. Et il devrait apposer sa signature au bas d'un contrat de six mois, avec deux ans d'option. Gil Vandenbrouck enfilera plus que probablement le costume de directeur technique pour remettre un peu d'ordre dans un club qui, depuis maintenant trois ans, accumule les décisions malheureuses.

Ce changement d'entraîneur ne devrait pas être le seul puisque, en coulisses, le nom de Philippe Dufermont est de plus en plus souvent chuchoté.

Le P.-D.G. de la société O2XA, sponsor principal du club, pourrait mettre un terme à l'intérim de Francis D'Haese et reprendre cette fonction.



© La Dernière Heure 2007