Les anciens sélectionneurs souhaitent que les matchs de suspension soient remplacés par des travaux d'intérêt collectif

PARIS Les ex-sélectionneurs Aimé Jacquet et Michel Hidalgo ont demandé lundi dans une lettre ouverte à la Fédération française de football de "lever les sanctions" prises contre quatre Bleus à l'issue des événements de Knysna au Mondial-2010.

"D'autres évènements nous forcent à demander que les dites sanctions soient levées ou transformées en travaux d'intérêts collectifs, d'ici à jeudi, date à laquelle Laurent Blanc donnera la liste des joueurs appelés à disputer les deux premières rencontres des éliminatoires de l'Euro 2012", écrivent les six co-signataires dans un courrier adressé par le syndicat des joueurs (UNFP).

Outre les deux ex-sélectionneurs, la démarche contre des mesures "injustes et disproportionnées" associe également les ex-Bleus Jean Djorkaeff et Sylvain Kastendeuch, ainsi que l'ex-entraîneur Guy Roux et le coprésident de l'UNFP Philippe Piat.

Les six personnalités estiment encore que "la Commission de discipline de la FFF a entravé la marche en avant de la nouvelle équipe de France" et que les sanctions prononcées contre 4 des 23 Bleus "remettent sans raison de l'huile sur le feu alors qu'il convient, aujourd'hui, d'arrêter définitivement l'incendie et de rebâtir".

"Avant qu'il ne soit trop tard, la FFF doit réagir et trouver des solutions, appellent-ils encore. C'est pourquoi nous demandons à la FFF, au lendemain dune crise qu'il convient désormais doublier, de prendre les décisions qui s'imposent".
Mardi, la Commission de discipline avait prononcé des sanctions à l'encontre de Nicolas Anelka, suspendu 18 matches, de Patrice Evra (5 matches), Franck Ribéry (3 matches) et Jérémy Toulalan (1 match). Eric Abidal avait été blanchi.

Les quatre derniers étaient accusés d'être les leaders de la grève à Knysna le 20 juin en signe de protestation après l'exclusion du premier, qui avait insulté le sélectionneur Raymond Domenech le 17 juin à la mi-temps de France-Mexique.

© La Dernière Heure 2010