"Le Standard a mis plus de pression en seconde période, mais même à 2-0, je n'avais pas le sentiment que c'était fini. Avec un goal, c'était encore possible"


BRUXELLES Jan Ceulemans estimait que même à 2-0, "avec un goal, c'était encore possible" de venir inquiéter le Standard en finale de la Coupe de Belgique samedi au stade Roi Baudouin à Bruxelles. Mais l'entraîneur de Westerlo n'aura finalement pas ajouté une deuxième Coupe à son palmarès, comme entraîneur, dix ans après la première conquise face à Lommel.

"On prend le 1-0 en perdant un duel dans les 16 mètres", a commenté le Caje, 54 ans. "Nous savions que les phases arrêtées étaient un de leurs points forts et nous n'avons pas commis beaucoup d'erreurs, mais une seule a suffi."
"Le Standard a mis plus de pression en seconde période, mais même à 2-0, je n'avais pas le sentiment que c'était fini. Avec un goal, c'était encore possible".

Si le Standard, vice-champion, disputera le 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions, Westerlo participera lui au 2e tour préliminaire de l'Europa League. Le FC Bruges sera lui au 3e tour préliminaire de l'Europa League. Le barrage qui devait, comme prévu, opposer les Brugeois, 4e des play-off I, à Westerlo, vainqueur des play-off II, a été annulé.

© La Dernière Heure 2011