Daniel Wansi s'était révélé face à Bruges... avant de sombrer


MONS Cela n'est pas la première fois que ça arrive à l'Albert mais la situation du Camerounais Daniel Wansi a de quoi choquer. Il a pu regoûter aux joies d'un match... en réserves lundi dernier mais l'ancien Ballon d'Or au Cameroun a compris qu'en équipe première, c'était terminé. Après de longues semaines de silence, il s'exprime de nouveau, et évoque sa situation.

"Cela a parfois été terrible dans ma vie mais jamais à ce point. C'est quelque chose qui arrive dans le football mais c'est dur qu'on me prenne pour quelqu'un qui n'est pas capable. Je sais que je n'ai pas donné tout ce qu'on attendait ici mais il faut voir ce qu'on attendait de moi. Le club cherche à se maintenir et il fallait que je sois rentable tout de suite."

Celui qui a débarqué de Chine l'état dernier a l'honnêteté de dire qu'il a eu beaucoup de crédit de la part de José Riga mais s'ose aussi à des comparaisons étonnantes. "Certains attaquants comme Raul ou Adriano ont aussi traversé une période où ça marchait moins bien. Je crois en moi, je sais que j'ai du talent et je vais travailler encore plus dur pour revenir."

Beaucoup auraient quitté leur club au mercato dans sa situation mais selon lui, le club n'a pas été assez clair : "J'ai eu des contacts en Espagne, au Portugal et en France mais c'était pendant le stage et je n'ai pas pu quitter le groupe. On m'avait dit que je ne serais plus titulaire à la reprise du championnat mais si j'avais su que ça serait pire, je ne serais plus là. Mais comme je ne savais pas au moment des contacts ce que le club comptait faire avec moi, cela a tardé et les occasions sont passées."

Comme celles qu'il a manquées au cours de ses 12 apparitions en match officiel. La réussite n'était pas de son côté mais il n'accepte pas qu'on dise qu'il n'était pas concerné : "Je suis un joueur nonchalant et ce fut comme ça dans chaque club où je suis passé. Je ne vais pas changer mon jeu parce que ça fait partie de mon style et il y a à côté de cela des qualités. Les gens se sont emportés après mon match à Bruges mais pas moi. C'était mon premier match, on avait tous envie et le groupe était uni."

Et maintenant ?



© La Dernière Heure 2007