La blessure de Cordaro tombe mal. Pour Mons et pour lui...

MONS "Je peux en profiter pour ennuyer ma mère !" Malgré un sérieux coup d'arrêt, Alessandro Cordaro reste taquin, lui qui est contraint depuis samedi à porter un plâtre à la jambe et à rester couché : "Ce plâtre, je peux déjà l'enlever jeudi et après, la rééducation va commencer. Tout doucement, c'est certain, parce que je ne veux pas brûler les étapes pour revenir et être blessé encore une fois. Le docteur m'a dit que j'en avais pour au moins quatre semaines avant de retrouver le terrain." Marquez pas de chance pour l'international espoir qui était bien entré dans son match à St-Trond : "Comme toute l'équipe, d'ailleurs. C'est vraiment malheureux pour nous et la blessure de Nicaise a aussi été un tournant dans ce match. J'ai vu le ballon filer vers l'extérieur et j'ai démarré pour aller le chercher. Mais trop vite, et mon pied est resté bloqué sur le terrain. J'ai entendu le craquement de ma cheville, et j'ai compris que c'était grave. Je ne pouvais même plus poser le pied."

C'est la première blessure sévère à laquelle le Dragon doit faire face, pourtant, avec son engagement, il s'expose peut-être plus que d'autres. Ce coup d'arrêt est d'autant plus frustrant qu'il s'est blessé tout seul : "Beaucoup de joueurs m'ont appelé, même certains qui vont quitter le club. Ça m'a fait très plaisir et m'a donné encore plus l'envie de revenir dans cette équipe. Dans notre position, on a besoin de tout le monde et c'est dommage mais c'est comme cela. On peut dire qu'on n'a quand même pas de chance."

Cette blessure tombe d'autant plus mal qu'il ne fait guère de doute qu'il quittera le Tondreau à la fin de la saison. Ses bonnes prestations laissent penser qu'il franchira un palier : "J'y ai pensé. Mais pour le moment, je ne pense qu'à me soigner. Après, il faudra retrouver la forme, puis regagner ma place dans l'équipe."

Avec l'Euro Espoirs qui se dessine en juin, Cordaro pourrait nourrir des regrets, d'autant que les places se jouent peut-être maintenant : "J'étais dans la présélection pour les matches amicaux des moins de 20 ans et des Espoirs. Et ce qui me fait le plus râler, c'est qu'on joue des deux côtés face à l'Italie. Ce sont des matches que j'au-rais aimé jouer."



© La Dernière Heure 2007