''Je suis presque pensionné. J'aime mes petits-enfants !''

Football

Publié le

Les raisons de sa démission de l'UB: sa famille, Anderlecht et la (non-)gestion de la Fédé

ANDERLECHT "Je suis plutôt heureux que malheureux."

C'est ainsi que Vanden Stock clôturait la conférence de presse à laquelle il avait expliqué pourquoi il démissionnait de toutes ses fonctions à l'Union belge. Il avait énumé- ré trois raisons.

Un : la famille. "J'ai 64 ans, je suis presque pensionné. Cela fait deux ou trois ans que je n'ai plus joué au golf. Mais je peux vous dire que les dix jours de vacances avec mes petits-enfants étaient très agréables. Ma femme et mes enfants m'ont convaincu de passer plus de temps avec eux. Il me reste dix ans dans ma vie, que j'étais prêt à consacrer au football. J'ai changé d'avis. D'ailleurs, n'oubliez pas que mes parents ont de plus en plus des problèmes de santé."

Deux : Anderlecht. "Je veux encore servir le football belge mais en essa- yant de faire d'Anderlecht un club qui représente quelque chose en Europe. Pour cela, il faut qu'on ait un nouveau stade multifonctionnel d'au moins 50.000 places."

"J'espère que ma décision éveillera l'Union belge"

Et, surtout, trois : la mauvaise gestion de l'Union belge. Mais là, il mâchait ses mots. Certes, il déclarait : "L'Union belge est devenue ingouvernable parce qu'elle est trop démocratique. Il faut l'accord de trop de personnes et on a tellement peur d'ac- tions en justice que des décisions sont bloquées. Eh oui, j'ai été vexé de ne pas avoir été élu président de l'Union belge parce que j'étais patron d'Anderlecht. Je pensais qu'on me voyait comme un honnête homme. Mais je reste au service de la Fédération, que je veux aider à faire passer sa restructuration. Cela reste un rêve. Et je garde mes mandats internationaux à l'Uefa. Je suis un bon ami de Platini."

Bref : il évite toute polémique avec le président De Keersmaecker. "J'espère que ma décision va éveiller les gens à l'Union belge. Mais j'ai soutenu De Keersmaecker et je continuerai à le faire. Ne croyez pas que je m'en vais parce qu'il s'est passé, à la Fédération, quelque chose qui m'a déplu."



© La Dernière Heure 2007

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info