Sydney Kargbo jeûne un jour par semaine pour le bien de son équipe

MOLENBEEK Zoltan Petö ne sera pas du déplacement à Sclessin aujourd'hui pour abus de cartons jaunes dès la première journée de championnat. Le Hongrois laisse derrière lui une place dans l'axe de la défense que Sydney Kargbo pense pouvoir combler. Reste à voir si Albert Cartier pensera comme le Sierra-Léonais sur le coup de 20 h. Car Christ Bruno pourrait tout aussi bien reculer d'un cran et venir se positionner en défense aux côtés de Sven Verdonck.

"Jouer ce samedi me paraîtdans l'ordre des choses"

Un scénario que Sydney Kargbo n'imagine pas. Le frère d'Ibrahim est persuadé que sa chance est venue et qu'il pourra rejouer pour la première fois depuis la lourde défaite encaissée à Bruges (4-1) en mars dernier. Son mauvais geste en Coupe de Belgique face à Courtrai la saison dernière est définitivement rangé aux oubliettes et l'intéressé ne souhaite plus en parler. Il veut aujourd'hui que le public puisse le (re)découvrir sous un autre jour. "Oui, c'est moi qui jouerai", clame-t-il sans laisser transparaître l'ombre d'une hésitation. "Je vais remplacer Zoltan Petö. Cela me paraît dans l'ordre des choses puisqu'il est absent dans l'axe de la défense. Cependant, je n'en suis pas sûr à cent pour cent puisque le coach ne me l'a pas confirmé. Je me sens prêt pour cette rencontre. Je le suis toujours d'ailleurs. Et je n'éprouve aucune crainte particulière à l'heure de me rendre au Standard. Ce n'est pas dans mon caractère."

Le défenseur, qui a fêté ses 21 ans au début du mois de juillet, a hâte de se retrouver face à De Camargo et Jovanovic. Et plus particulièrement face à son ancien équipier. "Ce ne sera pas une tâche facile. Quand il est en confiance, il joue vraiment bien. Ce sera très difficile de le tenir."

"Je prie parfoisen plein milieu de la nuit"

Pour préparer la rencontre, Sydney Kargbo priera comme il en a l'habitude. Depuis hier midi et jusqu'à 12 h aujourd'hui, il fera d'ail- leurs un petit ramadan. "C'est très important pour moi. Je fais cela chaque semaine pour que tout se passe bien pour l'équipe. Habituellement, c'est le mercredi mais cela peut cependant varier d'une semaine à l'autre en fonction de ce que j'ai à faire. Prier fait partie de ma vie. Je fais cela deux ou trois fois tous les jours et je le fais toujours pour des sujets relatifs au football car c'est ce qu'il y a de plus important dans ma vie pour l'instant. Il m'arrive même parfois de programmer mon réveil en plein milieu de la nuit, à 2 h du matin. Je me réveille alors et je prie durant 10 minutes avant de me rendormir."

Ce soir, s'il est repris dans le onze, Sydney n'aura pas le temps de penser à autre chose qu'à sa mission sur le terrain. Car du boulot, il devrait y en avoir pour la défense molenbeekoise. Il ne sera, en effet, pas aisé pour le Brussels de rééditer le coup réalisé voici trois ans, lorsque les hommes d'Albert Cartier s'étaient imposés à Sclessin en tout début de championnat. "Il faut être réaliste", confie encore Sydney Kargbo. "Tant qu'on parvient à conserver le zéro derrière, c'est bien. Ramener un point sera déjà une petite victoire. Cependant, comme avant chaque match, il faut viser la victoire même si cela s'annonce très difficile. De toute manière, que ce soit face à une grosse équipe comme le Standard ou une plus petite, il n'y a aucune rencontre facile."



© La Dernière Heure 2007