"Je vis un rêve éveillé"

Football

Benoît Delhauteur

Publié le

Sébastien Bruzzese, le nouveau 4e gardien anderlechtois, ambitionne d'être n°1 un jour. Mais pas tout de suite...

Envoyé spécial en Suisse Benoît Delhauteur


SPIEZ Sébastien Bruzzese se sent déjà à l'aise dans son nouvel environnement. Transféré à Anderlecht pour devenir le 4e gardien, le Liégeois de 18 ans apprécie les méthodes de travail au Sporting.

"Pour un jeune comme moi, c'est un rêve éveillé de jouer pour Anderlecht , raconte Bruzzese. Ici, tout est plus professionnel qu'au FC Liège, où j'étais deuxième gardien. Là-bas; nous avions un entraînement de gardien par semaine. Ici, nous travaillons entre portiers tous les jours."

En signant son contrat au Sporting, ce joueur très prometteur a en effet reçu l'assurance de s'entraîner quotidiennement avec le noyau A.

"Je peux apprendre énormément de l'expérience de Zitka et Proto. Silvio est rapidement devenu mon ami. C'est également une chance unique de pouvoir travailler avec quelqu'un comme Filip De Wilde. Je sens que je vais pouvoir progresser énormément."

Au point de pouvoir entrer en ligne de compte pour évoluer entre les perches de l'équipe A ? Sébastien n'est pas dupe... "Plus tard, quand je me serai amélioré, je pourrai peut-être y penser. Ce serait un nouveau rêve d'un jour être numéro un au Sporting. Mais c'est un objectif à long terme car pour l'instant, je n'y pense pas. Je ne peux pas prétendre concurrencer les trois autres gardiens ! Mon premier objectif, c'est de montrer mes progrès à l'entraînement."

C'est Jacky Munaron, lorsqu'il était encore entraîneur des gardiens à Anderlecht, qui dénicha ce jeune talent, dont les observateurs du foot liégeois disent le plus grand bien. Malgré le fait qu'il ne jouait pas au FC Liège, le Sporting n'a pas hésité longtemps au moment de le faire signer, surtout grâce à l'attitude de Bruzzese à l'entraînement.

"Je savais qu'Anderlecht me suivait depuis un an. J'ai entendu que j'ai toujours reçu des rapports positifs. Pour l'instant, je n'ai pas encore eu de conversation personnelle avec Franky mais je ne m'en soucie pas. Je me répète : tout ce que je veux, c'est progresser."



© La Dernière Heure 2007

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info