Les arbitres sont trop critiqués selon Robert Jeurissen

LAEKEN Robert Jeurissen, le président de la Commission Centrale des Arbitres, estime que les arbitres sont trop critiqués, et souvent injustement.

"Ces critiques sont mal perçues par le corps arbitral , explique à ce propos le Limbourgeois. La Belgique a été le premier pays à recevoir la referees convention de l'Uefa. Quatorze autres fédérations ont acquis ce label concernant la formation, depuis lors. Notre but est d'uniformiser les décisions arbitrales comme l'Uefa veut le faire au niveau européen. La rigueur et l'harmonisation des cartes sont primordiales. Un même fait ne peut être sanctionné différemment. Certaines cartes sont impératives. Un joueur qui met l'intégrité physique d'un adversaire en danger doit être exclu quoi qu'il arrive. Si l'arbitre ne montre pas le carton rouge, sa cote pour l'ensemble du match ne peut dépasser 5,9 sur 10."

Sur les 289 matches de la saison dernière, ce fut le cas 19 fois (6,6 %). En revanche, 54 directeurs de jeu ont eu une cote supérieure à 8 (19 %). Mais tous les arbitres avaient une moyenne supérieure à 7 et leur contrat ne fut donc pas en danger, puisque 7 est la cote à obtenir en moyenne à la fin de la saison. "Les cotations de la CCA ne sont donc pas trop strictes."

Robert Jeurissen a aussi expliqué que la nomination de Christophe Véran comme international allait dans le sens d'un rajeunissement obligatoire des cadres.



© La Dernière Heure 2008