Cette solution sera-t-elle le compromis ?

CHAUDFONTAINE Demain, Jean-François de Sart et René Vandereycken se réunissent avec le COIB. Entre autres sujets, la problématique des joueurs qui peuvent participer tant aux tours préliminaires de la C1 qu'aux JO à des dates identiques. Problème qui a intérêt à être réglé avant mardi, jour où de Sart communiquera sa sélection de vingt-six pour le stage à Malte, car il semble évident qu'au moins 20 des 22 joueurs qui se rendront à Pékin seront à Malte.

Hier, François de Keersmaecker a laissé entendre que le compromis pourrait se trouver dans une limitation du nombre de joueurs convoqués par club. Combien ? Un, c'est peu. Quatre, c'est inutile. Bref, c'est deux ou trois et la deuxième solution n'agréerait pas le Standard. En supposant que le mercato ne modifie pas la physionomie des noyaux, cela ne changerait la donne que pour le club liégeois et l'AZ (Dembele, Pocognoli et Martens). Le club néerlandais pourrait quand même autoriser les trois à se rendre à Pékin puisqu'il ne dispute ni championnat, ni Coupe d'Europe à ces dates.

Même s'il y a plusieurs présélectionnés à Anderlecht et à Bruges, il est peu probable que ces clubs aient plus de deux sélectionnés. Autrement dit, en considérant que ni Goreux ni Mulemo ne sont indispensables, la sélection olympique ne perdrait qu'un joueur important (nous miserions, le cas échéant, sur Defour) et le Standard ne devrait pallier que deux départs. Et le tout sans ouvrir une brèche dans laquelle d'autres clubs se rueraient. Ce serait, nous semble-t-il, un bon compromis même si les Rouches ne se passeront pas facilement de Fellaini.

Un des autres sujets de discussion concernera les quatre réservistes (la sélection comprend 18 joueurs + 4) qui se rendront en Chi- ne sans pouvoir rester avec le grou- pe (ils devront même loger dans un hôtel différent).



© La Dernière Heure 2008