Le T1 montois s'attend à un match plus difficile que face à Bruges


MONS La belle victoire face à Bruges n'aura pas laissé trop de traces d'ivresse dans les esprits montois. C'est que chacun est conscient que la tâche qui attend les Dragons ce soir ne sera pas simple.

"Je m'attends à un match plus difficile encore que celui de Bruges, explique José Riga. On va peut-être voir un football qui ne nous convient pas toujours, engagé, et une équipe très déterminée. Ils n'ont qu'une défaite à domicile, face à La Gantoise, et dans des circonstances particulières. Ils ont te- nu tête à Genk et à Anderlecht, et s'ils n'avaient rien dans les jambes, ils n'en auraient pas été capables."

L'Excel est un adversaire direct mais qui a l'expérience de ce genre de situation.

"Au contraire de Mons, ils ont un véritable vécu en D1. Ils ont connu des mauvaises passes desquelles ils sortent toujours. Ils ont aussi fait ce qu'il fallait au mercato, et cela n'est pas pour en rester là. On ne doit pas avoir peur de cette équipe mais il faudra que la détermination soit énorme. On a la possibilité de rendre ce match moins compliqué si on va tous au combat."

L'Albert espère en tout cas faire fructifier son capital points en déplacement, un capital trop maigre par rapport au jeu produit.

"C'est vrai qu'à la fin des matches, à deux exceptions près, on n'a jamais été déçu. Mais on a un cap à franchir, notamment de réagir avant même qu'on ne reçoive une baffe. On l'avait très bien fait pendant les vingt premières minutes à Lokeren. Être réaliste, dégager un ballon en touche, faire une petite faute, anticiper avant d'être frappé. Éviter de courir à chaque fois après le score. En un mot, être plus compétiteur encore, avec de vrais leaders dans l'équipe."

Une équipe qui pourra s'appuyer sur sa dernière sortie pour se convaincre qu'elle a les moyens de se rassurer bien avant la fin du championnat.

"On parle toujours des occasions manquées mais quand on ne prend pas de but, on trouve souvent le moyen d'en mettre un au cours du match. J'ai surtout insisté sur la ri- gueur dont on a fait preuve au cours de ce match. Je leur ai dit qu'ils avaient placé la barre très haut. À eux de faire qu'elle reste là."



© La Dernière Heure 2007