Newcastle (Ang) 1 Zulte-Waregem 0

Newcastle : Harper; Solano, Taylor, Bramble, Babayaro (46e Huntington); Milner, Butt (65e Pattison), Dyer, Duff; Martins, Luque (65e Carroll).

Zulte-Waregem : Bossut; Minne (76e Reina), Dindeleux, D'Haene, Buysse; Vandermarliere, Van Nieuwenhuyze, Van Steenbrugghe, Meert; Siani (56e Matthys), Vandendriessche (56e Sergeant).

Arbitre : M. Ivanov (Rus).

Avertissement : Reina.

Le but : 68e Martins (1-0).

NEWCASTLE Le parcours européen de Zulte-Waregem s'est, très logiquement et comme attendu, clôt hier soir à Newcastle... par la 12e défaite d'un club belge sur la scène continentale en cette campagne 2006-2007. Le Essevee ne fut pourtant pas loin de conquérir son premier partage européen après trois succès et quatre défaites mais un but d'Obefami Martins en décida autrement. Pas spécialement contre le cours du jeu mais pas, non plus, de manière entièrement méritée.

Cependant, il y eut finalement une grosse surprise hier soir à St James Park... Ce fut l'équipe alignée au coup d'envoi par Franky Dury qui laissa six titulaires incontournables sur le banc (Reina, Verschuere, Matthys, Sergeant, Merlier) ou dans la tribune (De Brul, blessé) pour laisser s'exprimer une formation B qui comptait six joueurs de moins de 23 ans et neuf Belges. C'est, franchement, remarquable et doit servir d'exemple à bien des formations de notre élite. Glenn Roeder ne s'octroya pas ce luxe de laisser quelques pions importants au repos. Il remplaçait simplement Parker, forfait, par Luque puisque Sibierski se blessa aux adducteurs mercredi soir à l'entraînement.

Et si, en début de match, on eut l'impression que Newcastle voulait assurer le spectacle - comme le laissait supposer cette tête de Taylor repoussée par Meert sur la ligne -, le soufflé retomba rapidement pour faire place au match attendu entre une équipe anglaise qui n'éprouvait pas le besoin de se surpasser et une formation belge qui opposait son courage et sa volonté, bien réelle, de ne pas se cantonner dans les parages de Bossut. Il ne manqua d'ailleurs qu'un peu de vivacité à Siani, puis à Vandendriessche, pour prendre Taylor de vitesse et s'offrir un face-à-face avec Harper.

Le seul club semi-professionnel encore présent en Coupe d'Europe (jusqu'à hier) faisait honneur à son rang. Avec un brin de chance, il aurait même pu repartir avec un succès de prestige si le tir de Vandendriessche n'avait pas été repoussé par Harper ou si cette tête de Buysse avait été cadrée. Les Magpies n'allaient, eux, pas laisser passer leur prochaine opportunité. Lancé au bon moment par Damien Duff, le transparent Obefami Martins se joua de Bossut, trop prompt à se coucher. Matthys, au bout d'une course de cinquante mètres balle au pied stoppée in extremis par Bramble, ne fut pas loin d'inscrire son 6e but européen. Dommage.



© La Dernière Heure 2007