Alors que son aventure à Charleroi s’est terminée à la fin de la saison dernière, Karim Belhocine devrait fort probablement retrouver de l’embauche du côté du stade des Éperons d’or. Le Français et Courtrai devraient bientôt finaliser l’accord. La signature est même déjà attendue ce mardi.

Belhocine, qui est également passé par Anderlecht en tant qu’adjoint et entraîneur intérimaire entre octobre 2017 et juin 2019, tient la corde pour succéder à Luka Elsner, parti au Standard. Le départ du Slovène à Liège a provoqué un tollé du côté des Kerels. "C’est frustrant, inadmissible", avait déclaré Ronny Verhelst, le président courtraisien. "Je trouve même que c’est une falsification de la compétition."

Mais Courtrai n’aura donc pas dû attendre longtemps avant de retrouver un nouveau coach. Belhocine connaît d’ailleurs bien la maison puisqu’il y a déjà travaillé par le passé, entre 2015 et 2017. Il y a porté les casquettes d’adjoint, de directeur technique, de directeur sportif et même de T1 (il y a dirigé 11 matchs).