Football

L’homme fort de Bleid-Gaume dément la venue de Vincent Kompany dans son club

MOLENBEEK Il y a quelque chose de cocasse dans l’annonce de l’implication de Vincent Kompany dans le club de Bleid-Gaume (Bleid-Molenbeek, nom officieux, rappelons-le). Elle apparaît cinq jours avant que le club de Michel De Wolf ne soit hébergé au stade Fallon pour accueillir Woluwe-Zaventem, le Petit Heysel étant indisponible. C’est d’autant moins étonnant également qu’avec la fin de la saga au White Star, le nom du capitaine des Diables Rouges revienne sur le tapis mais...

“Je peux vous assurer qu’à l’heure actuelle, il n’y a rien entre Vincent Kompany et notre club”, précise d’emblée Michel De Wolf, l’homme fort des néo-Molenbeekois. “Ce serait mentir d’affirmer que je n’ai aucun contact avec Vincent car, depuis le mois d’août, je l’entends une fois par semaine au téléphone. Nos projets respectifs se rejoignent et ce ne serait donc pas une surprise que l’on se retrouve à atteindre le même objectif. Mais à l’heure où je vous parle, il n’y a vraiment rien de concret entre les deux parties.”

Cité au White Star où il fut ardemment défendu par Philippe Sotiaux, son plus précieux allié au stade Fallon, et maintenant à Bleid-Gaume, il n’y a pas de fumée sans feu pour Vincent Kompany : il va finir par associer son nom à un club belge. Comme son papa Pierre l’avait expliqué en ces colonnes début janvier, Vincent Kompany nourrit un projet alliant le sportif et le social. Il va donc tôt ou tard débarquer dans un club et il ne fait pas de doute que ce sera avec le club de son ami Michel De Wolf. La rumeur prétend même que le joueur de Manchester City l’aurait aidé, il y a plusieurs mois, à racheter le matricule de Bleid-Gaume. “Ce qui est totalement faux”, s’empresse de répondre l’ex-Clabecquois. “Je ne me serais pas permis d’utiliser le nom ou les deniers de Vincent Kompany pour parvenir à mes fins. Si nous y sommes parvenus, c’est grâce à un ami et à mon épouse, tout simplement. Ceci étant, si Vincent venait à me contacter pour parler d’une collaboration, je serais le premier à lui ouvrir les portes de Bleid-Gaume. Il est indéniable que sa notoriété pourrait grandement nous aider.”

Vincent, si tu nous lis…


© La Dernière Heure 2013