Titulaire, Vincent Kompany a du quitter le jeu à la 70e en raison d'une blessure dont on ignore encore la nature et la gravité. Le capitaine des Diables Rouges s'est blessé à l'aine à l'issue d'un tackle.

Si l'entraîneur des Citizens a évoqué une possible indisponibilité de deux semaines, le Diable rouge s'est voulu rassurant sur Twitter. 


En attendant le verdict, Marc Wilmots croise les doigts pour pouvoir compter sur Vince The Prince lors du déplacement en Ecosse du 6 septembre. 

Man City s'est promené

Manchester City a pris la tête du championnat d'Angleterre lundi après son impressionnante victoire sur Newcastle (4-0) en match décalé de la première journée de la Premier League et devance Manchester United, Chelsea et Tottenham, notamment, à la différence de buts.

Il y a un an jour pour jour, Manchester City, alors champion d'Angleterre en titre, avait du batailler dur, à domicile, pour battre le promu Southampton (3-2). C'était encore l'ère Mancini et c'était le début des soucis dans une saison marquée du sceau de la déception. Lundi soir, pour la première de Manuel Pellegrini, le nouvel entraineur des Citizens, le contraste était saisissant. On a retrouvé un City au visage très similaire à celui de la saison du titre, celui d'un David Silva dans tous les bons coups et buteur (1-0, 6), celui d'un Aguero virevoltant et également buteur (2-0, 22), celui d'un Yaya Touré dominateur et lui aussi buteur (3-0, 50) sur un magnifique coup-franc et d'un Samir Nasri ressuscité et qui a clôt la marque (4-0, 75).

En face, Hatem Ben Arfa a bien tenté de troubler la défense adverse mais il était bien trop seul. Les joueurs d'Alan Pardew n'ont eu aucune occasion et à partir du moment où Taylor a été exclu (45+3) pour un coup idiot sur Aguero, les espoirs et velléités des Magpies ont totalement disparu. Si Dzeko n'avait pas été aussi maladroit à plusieurs reprises, si Krul n'avait pas été héroïque devant Zabaleta ou les autres, City aurait pu présenter une addition encore plus corsée. Le rythme, le mouvement et le jeu au sol bien huilé portant la marque Pellegrini ont impressionné lundi. Comme les nouvelles recrues, Fernandinho, Navas et à un degré moindre Negredo alors que Jovetic n'a pas joué.

City a ainsi parfaitement répondu à Manchester United, vainqueur à Swansea samedi (4-1) et Chelsea, tombeur de Hull dimanche (2-0). Les Citizens ont fait mieux que leurs adversaires directs dans la course au titre. Les promesses des hôtes ont forcément contrasté avec le cauchemar des visiteurs qui ont perdu Taylor exclu, Gutierrez blessé et Cabaye, en instance de départ. Newcastle, première lanterne rouge de la saison, peut être inquiet. City, premier leader de la saison, peut déjà sourire.