Galliani, l'administrateur délégué, l'admet finalement


ROME L'administrateur-délégué de l'AC Milan, club vainqueur de la dernière Ligue des champions, Adriano Galliani a admis lundi que le prestigieux club lombard était en "crise" au lendemain de sa défaite à domicile face au modeste club d'Empoli (0-1) lors de la 8e journée de championnat.

"Evoquer le chaos (en référence au titre d'un quotidien italien lundi, ndlr) c'est incorrect. C'est plus juste de parler de crise, a expliqué le dirigeant, présent à Milanello, le centre d'entraînement du club. Le chaos, c'est quand l'administrateur-délégué frappe l'entraîneur, que les joueurs se battent ou que le président vire tout le monde".

"C'est un moment très particulier, mais nous ne faisons pas de dramatisation, a-t-il continué. Nous allons surmonter cette période (...), comme nous l'avons toujours fait".

Après huit journées, l'AC Milan est seulement 11e de Serie A (2 victoires, 4 nuls et 2 défaites), à 10 points du leader, l'Inter. En Ligue des Champions, après avoir gagné face au Benfica (2-1), le champion d'Europe s'est incliné face au Celtic (2-1) à Glasgow. Mercredi, il accueille les Ukrainiens du Shakthar Donetsk.

"A domicile, nous avons des problèmes face à des équipes repliées. On peine à attaquer, c'est évident, a précisé Adriano Galliani. Milan est +meurtrier+ dès qu'il a un peu d'espace, mais il peine quand il doit percer les défenses adverses".

"Il n'y a rien à reprocher aux joueurs, a-t-il ajouté. Ils font certainement le maximum comme quand ils gagnent, mais on doit faire en sorte que cette situation change".