Si le FC Sion obtient gain de cause, les conséquences à long terme pourraient être dévastatrices pour le monde du football


RENNES Les clubs du groupe I de l'Europa League ont mandaté l'avocat de l'Atletico Madrid pour les représenter jeudi à l'audience du Tribunal arbitral du sport (TAS) dans l'affaire du FC Sion, a-t-on appris mercredi auprès de l'une de ces formations, le Stade Rennais (D1 française).

"Nous n'allons pas envoyer de représentants en Suisse mais les clubs du groupe (Stade Rennais, Atletico Madrid, Celtic Glasgow, Udinese) seront représentés à travers l'avocat de l'Atletico", a déclaré à l'AFP le directeur de la communication du Stade Rennais, Jérôme Poupard.

Le TAS doit examiner jeudi le cas du FC Sion, qui conteste son exclusion de l'Europa League - au profit du Celtic - pour non respect d'une interdiction de recrutement.

Le FC Sion est à l'origine d'un imbroglio juridique sans précédent qui mêle différents types de justice: saisines des cours sportives et civiles, plainte auprès de la Commission européenne, audition de Michel Platini, président de l'UEFA (Union européenne du football), par un tribunal cantonal suisse, et donc audition par le TAS.

Si le FC Sion obtient gain de cause, les conséquences à long terme pourraient être dévastatrices pour le monde du football. A brève échéance, une réintégration du FC Sion serait un casse-tête pour l'UEFA.

© La Dernière Heure 2011