Mario Götze a ouvert le score à la 112e minute sur un superbe service de Schürrle. Changements payants pour Löw ! L'Allemagne concrétise enfin après avoir décroché plusieurs accessits, au terme d'une finale en certains points similaires à celle de 2010.

Alors que les 90 premières minutes n'avaient pas suffi à départager Allemands et Argentins, Mario Götze libérait l'Allemagne sur une action simple mais efficace : débordement au petit trot de Schürrle qui centrait sur la poitrine du joueur du Bayern. L’enchaînement de ce dernier était parfait : amortie de la poitrine et volée du gauche, à bout portant, devant Romero. La défense argentine s'en voudra d'avoir été spectatrice sur cette action, après avoir aligné trois clean sheats sur les matches précédents... Ce but est surtout intervenu alors qu'aucune des deux équipes ne semblait capable d'éviter la séance de tirs au but, même si la Mannschaft prenait le dessus physiquement.




90 premières minutes mi figue, mi raisin

Malgré l'incontournable round d'observation, plusieurs beaux mouvements ont été orchestrés en première mi-temps, notamment par les Argentins de Messi et... Biglia, qui étaient alors bien en jambes. A la 21e minute, Higuain héritait d'un véritable cadeau de Kroos qui remettait en retrait un ballon beaucoup trop court. L'attaquant argentin se présentait seul face à Neuer mais vendangeait cette opportunité 3 étoiles... Ce même Higuain trouvait ensuite le chemin des filets sur un bon service de Lavezzi mais il était logiquement sanctionné pour un hors-jeu. Dans la foulée, Kramer, blessé à la tête, devait être remplacé par Schürrle et l'Allemagne se montrait dangereuse. Höwedes trouvait même le poteau sur une tête à bout portant, dans les arrêts de jeu.

Aguero remplaçait Lavezzi à la mi-temps et l'Argentine affichait directement son envie de remettre le pied sur le ballon... Biglia servait Messi sur un plateau mais le Barcelonnais croisait trop son envoi. Dans la foulée, l'Allemagne se présentait devant les cages de Romero mais le dernier geste restait brouillon. Au fil des minutes, le match s'est refermé et les prolongations arrivaient alors que les deux équipes se recroquevillaient, redoutant la défaite. La fatigue se faisait sentir et les imprécisions techniques faisaient leur apparition. Biglia a d'ailleurs bien failli offrir la victoire à Götze, fraîchement monté au jeu, après une passe en retrait complètement manquée. Ce n'était que partie remise pour l'ailier du Bayern...


Khedira s'était pourtant blessé à l'échauffement

L'Argentine a débuté la finale du Mondial 2014 sans le milieu Angel Di Maria, non remis de ses problèmes musculaires, alors que l'Allemagne alignera une équipe sans surprise, dimanche au Maracana de Rio de Janeiro. Di Maria, blessé en quarts de finale, sera remplacé par Enzo Perez comme en demi-finales face aux Pays-Bas (0-0 a.p., 4-2 t.a.b). Seul changement par rapport aux demi-finales: Khedira est absent après s'être fait mal au mollet à l'échauffement. Kramer le remplace.

- Allemagne: Neuer - Lahm (cap.), Boateng, Hummels, Höwedes - Kramer, Schweinsteiger, Kroos - Müller, Klose, Özil

- Argentine: Romero - Zabaleta, Demichelis, Garay, Rojo - Perez, Biglia, Mascherano, Lavezzi - Messi, Higuain