L'AZ et Pocognoli reviennent au top

Football

Thomas Busiau

Publié le

L'AZ et Pocognoli reviennent au top
© Photonews

Le Liégeois a retrouvé son statut de titulaire et ses sensations des Jeux Olympiques

ALKMAAR Lorsque l'AZ Alkmaar s'est incliné lors des deux premières journées face à Breda (1-2) et à La Haye (3-0), nombreux ont pensé que le club de nos quatre potentiels Diables (Dembélé, Pocognoli, Swerts et Martens) allait revivre une saison cauchemardesque. Depuis, l'AZ a glané 22 points sur 24 et pris la tête de l'Eredivisie (avant la victoire de Breda hier soir) tout en éliminant Heracles puis le PSV en Coupe.

"La préparation du club n'avait pas été très bonne. Des joueurs étaient absents en raison des JO et notre coach (NdlR : Louis Van Gaal) avait prévenu qu'il ne comptait pas trop, au début, sur les sélectionnés olympiques et ce, pour la fatigue et le manque d'automatismes , éclaire Sébastien Pocognoli. Désormais, le coach a trouvé le bon système et certains retrouvent leur vrai niveau. Lorsque Moussa Dembélé s'est blessé, Pellè l'a parfaitement suppléé. Et lorsque ce dernier fut out, c'est Ari qui a inscrit un doublé. Là où certains privilégiaient l'individualisme l'an passé, ils passent par le collectif cette saison. C'est la clé de notre réussite."

Sans compter qu'avec Mounir El Hamdaoui, qui a inscrit treize buts en dix matches, l'AZ dispose d'un buteur prolifique. "Revenant de blessure, il n'avait pas livré une grande saison l'an passé mais il est désormais au top. Avec huit millions, c'est le transfert le plus cher de l'histoire de l'AZ. C'est un attaquant très mobile, véloce sur les premiers appuis, techniquement supérieur à la moyenne et qui dispose d'une bonne frappe , ajoute Poco. Le retour en forme de Maarten Martens est également important. Sur une action, il peut faire basculer un match. Van Gaal avait un jour dit qu'avec Maarten, c'était soit un but soit un assist par match. C'est exactement cela. Son coup de patte est primordial. Lorsqu'on lui donne le ballon, il peut toujours se passer quelque chose."

Le back gauche a, lui, récupéré sa place de titulaire lors des deux dernières rencontres après être resté de longues semaines sur le banc. "J'avais débuté les deux premiers matches. L'équipe ne tournait pas. La fatigue, surtout mentale, des JO était présente. Et lorsqu'on sort de l'euphorie olympique et qu'on enchaîne deux défaites après, déjà, une mauvaise saison collective, le contraste est difficile. J'en ai parlé avec le coach qui m'a fait souffler. Ces derniers temps, j'avais effectué de très bonnes rentrées. Et contre Twente, le week-end dernier, j'ai livré un de mes meilleurs matches. L'an passé, j'évoluais au milieu gauche où j'ai beaucoup appris au niveau de la vitesse d'exécution. Ici, après être repassé au 3-4-3 lorsque j'étais sur le banc, le coach m'a réintégré dans un 4-4-2. Je joue au back avec Maarten devant moi. Et j'effectue des prestations dans la lignée de celles livrées aux JO, en plus offensif."

C'est par là que passe son retour chez les Diables. "J'espère ne pas avoir été jugé sur mon seul match en Italie, fin mai, où chacun était fatigué. Tant que j'étais sur le banc à l'AZ, je n'avais rien à revendiquer. Mais j'ai été un des plus réguliers aux JO et ça me fait mal de voir tous mes potes en sélection sans moi. Il y a étonnamment beaucoup de concurrents à gauche avec les défenseurs centraux qui peuvent y évoluer mais j'espère obtenir ma chance."



© La Dernière Heure 2008

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info