L'Euro 2004: Le Pays de Galles comme en 58?

Football

S. C.

Publié le

L'Euro 2004 en point de mire: que ce soit en qualif ou en préparation

BRUXELLES Le Pays de Galles, en déplacement en Serbie et Monténégro, joue gros, mercredi, puisque Ryan Giggs, Craig Bellamy et consorts peuvent, en cas de victoire, prendre une avance quasi-décisive sur l'Italie, dans le groupe 9 des qualifications de l 'Euro 2004.

Les Gallois, grâce à leur sans faute (4 succès en 4 matchs) possèdent déjà deux points d'avance et une rencontre de plus à disputer que les Italiens. Ils ont donc l'opportunité de laisser la Squadra Azzurra à cinq longueurs (avec neuf points encore à conquérir) avant le capital Italie-Pays de Galles du 6 septembre à San Siro. Ainsi, une nouvelle victoire galloise, mercredi, condamnerait quasiment l'Italie à ne plus lutter que pour la deuxième place, synonyme de barrages.

Un scénario dont rêve tout haut le sélectionneur gallois Mark Hughes. «Nous avons su mettre en position de remporter notre groupe», clame-t-il. «Nous devons continuer avec cette idée que nous pouvons terminer en tête.»

L'unique participation du Pays de Galles à une phase finale remonte à la Coupe du Monde de 1958.

La Serbie et Monténégro, toujours aussi imprévisible à l'image de sa récente défaite en Azerbaïdjan (1-2), a néanmoins les moyens de contrecarrer les ambitions galloises, comme l'ont montré leurs résultats face à la Finlande (2-0) et en Italie (1-1). Une victoire permettrait surtout à Darko Kovacevic et à ses coéquipiers de rester dans la course à la deuxième place.

La rencontre, prévue à l'origine en avril, avait été reportée après l'assassinat du Premier ministre de Serbie, Zoran Djindjic, le 12 mars. Privé de Nenad Jestrovic, le coach serbo-monténégrin a rappelé Mateja Kezman (PSV Eindhoven).

Une autre rencontre comptant pour les qualifications de l 'Euro portugais a lieu mercredi entre les Iles Féroé et l'Islande (groupe 5). Profitant du fait que l'Allemagne ne joue pas, l'étonnante équipe islandaise, actuellement deuxième à deux points de la Mannschaft, pourrait en profiter pour prendre la première place du groupe. De quoi donner un peu de sel au prochain Islande-Allemagne, le 6 septembre.

Amicales affiches

Avant de se projeter sur la phase finale de l 'Euro, les nations européennes ont l'esprit tourné vers les prochains matchs de qualification, les 6 et 10 septembre prochains, qui vont sans doute livrer les noms des premiers élus pour le rendez-vous portugais. L'Allemagne, avant ses deux rencontres capitales contre l'Islande et l'Ecosse, s'offre ainsi une reprise musclée contre l'Italie à Stuttgart. Les vice-champions du monde sont toutefois privés de plusieurs titulaires dont leur leur homme à tout faire, Michael Ballack. Les Italiens, dont le championnat national ne reprend que dans une dizaine de jours, auront d'ailleurs une oreille du côté de Belgrade où les Gallois se produisent?La France et la Suisse, en tête de leurs groupes respectifs, se rencontrent de leur côté à Genève. Les Bleus retrouvent pour l'occasion Zidane, Makelele, Vieira et Trezeguet, absents lors de la victoire française en Coupe des Confédérations en juin.

En Angleterre, c'est le retour au pays de David Beckham qui retient l'attention. Face aux Anglais, à Ipswich, se présente une équipe de Croatie de nouveau conquérante, qui entend aborder en confiance son déplacement en Belgique du 10 septembre.Parmi les autres nations toujours en course pour l 'Euro portugais, la Norvège et l'Ecosse se rencontrent à Oslo pour une mise en jambes qui s'annonce plutôt athlétique, alors que le Danemark reçoit la Finlande.

Bulgarie: que d'absences!

SOFIA Les Bulgares rencontrent ce soir, à domicile, la Lituanie, pour préparer le venue de l'Estonie, en septembre prochain. Mais le sélectionneur, Plamen Markov, doit se passer de plusieurs joueurs importants pour cette répétition générale. Ainsi, Svetoslav Todorov, l'attaquant de Portsmouth, s'est gravement blessé aux ligaments du genou la semaine passée et est forfait pour plusieurs mois. Le gardien Zdravko Zdravkov et les médians Milen Petkov et Georgi Peev sont également blessés, de même que l'attaquant Chirilov.


L'Estonie sans Reim ni Oper

TALLINN Arno Pijpers, le coach néerlandais de l'Estonie, a convoqué pour le match amical de ce soir face à la Pologne treize joueurs du FC Flora! Il doit par contre se passer de son avant Andres Oper (Torpedo Moscou) et du défenseur Urmas Roobas (FC Copenhague), en accord avec les clubs. En outre, le capitaine, Martin Reim, est toujours blessé au dos. Pour rappel, l'Estonie jouera en Bulgarie le 8/9.

Ch. B.




La Croatie sans Prso ni Maric

IPSWICH Si la Belgique s'offre un match de gala contre les Pays-Bas, la Croatie dispose aussi d'une préparation cinq étoiles puisqu'elle se déplace en Angleterre, pour une rencontre amicale, à Ipswich, face à l'équipe de David Beckham. Le coach croate, Otto Baric, doit se passer des deux attaquants qui étaient titulaires, en mars dernier, contre les Belges. Dado Prso est laissé au repos en accord avec le staff médical de Monaco. Il sera présent contre la Belgique, en septembre. Par contre, Tomislav Maric, l'attaquant de Wolfsburg, est plus sérieusement atteint: il est très incertain pour les prochaines semaines. Par contre, Rapaic est retenu alors qu'il est sans club. L'Anderlechtois Mornar pourrait, lui, recevoir du temps de jeu.

Ch. B.




© Les Sports 2003

Newsletter Sports+

Vos articles Sports

Fil info