Les mini-Diables ont mal débuté

Envoyé spécialen SLOVÉNIE CÉDRIC BOUILLON

LASKO L'équipe nationale belge a mal entamé hier soir face à la Roumanie le tournoi qualificatif en vue d'une participation au Championnat d'Europe 2007. Les mini-Diables ont en effet été battus sèchement 1-4

"Le premier match à disputer est toujours le plus difficile dans ce genre de tournoi" , narre Jonathan Neukermans, le défenseur-ailier qui a rejoint le Paraske Bowl Morlanwelz. "Qu'importe la manière : nous devions nous imposer pour gagner en confiance. La difficulté de disputer des rencontres internationales, même d'un niveau prétendu plus faible, est avérée mais cela demeure enrichissant. Après ce match, le reste devrait suivre. Enfin, je l'espère."

Comme d'autres, partenaires et suiveurs, Jonathan Neukermans ne marque pas un optimisme démesuré : "Nous ne sommes pas préparés comme il se doit pour cette épreuve. Néanmoins, le talent de certains joueurs pourrait nous être bien utile. Outre le travail, la discipline et l'envie de vaincre constituent autant d'atouts. Il n'y a pas de miracle..." Même face à une petite nation du futsal... "L'émotion reste toujours de mise, quel que soit le match que je dispute."

Sans se prendre la tête, Jonathan Neukermans (24 ans) dispute déjà sa troisième phase qualificative. Dans la foulée de celle disputée en novembre 2003 en Italie, qualificative pour le Championnat du Monde 2004 à Taïwan, il participa à celle plus laborieuse qui se déroula à Hasselt en janvier 2004 et qui devait, sur le papier, permettre aux mini-Diables de participer au Championnat d'Europe 2005 en Tchéquie.

"Un sentiment mitigé m'anime toujours. L'élimination concédée en Italie s'avoua malheureuse mais aussi logique. Par contre, celle concédée aux Pays-Bas à Hasselt fut des plus décevantes. Je nourris toujours un profond respect pour mes adversaires. Toutefois, il faut avouer que nous étions plus forts que les Bataves. Malheureusement, l'application et le sérieux ne furent pas suffisants."



© La Dernière Heure 2007