C’est un pur hasard mais la FIFA a décidé au lendemain d’un Standard - Bruges agité par la main de Mignolet sur le but égalisateur annulé de clarifier les règles sur les fautes de main.

Les membres du Board ont confirmé qu’un contact entre le ballon et le bras ou la main d’un joueur ne constituait pas nécessairement une infraction. Les arbitres doivent continuer à analyser la validité de la faute vis-à-vis du mouvement de la main ou du bras du joueur dans la situation spécifique.

Il y a donc, après cette nouvelle mesure, faute si le joueur touche délibérément le ballon du bras ou de la main, ou s’il touche le ballon avec les parties illicites et qu’il est considéré qu’il a artificiellement augmenté la surface couverte par son corps. Autrement dit, dans une position où il prend le risque de toucher le ballon de la main ou du bras et que ces membres du corps n’ont rien à faire là, même si c’est involontaire. Enfin, une faute sera sanctionnée si un joueur marque un but directement de la main ou du bras même si c’est accidentel.

Pas sûr que cette réunion ait permis de régler définitivement le débat.