Attention à ne pas commettre les mêmes erreurs dimanche prochain sinon les Intéristes pourraient à nouveau verser toutes les larmes de leur corps...


BRUXELLES L'Inter, qui a échoué à conquérir le scudetto en concédant un nul (2-2) face à Sienne dimanche et qui, sous la pression de la Roma (2e à 1 point) va tout jouer lors de la dernière journée, se retrouve comme en 2002, l'année où, lors de son dernier match elle avait tout... perdu.

Dans l'histoire du club milanais, une date est maudite: le 5 mai 2002.

Ce jour là, se tient la dernière journée de la saison 2001-2002. L'Inter, après avoir mené la majeure partie du championnat, a baissé de ton lors de ses derniers matches.
Le matin du 5 mai, l'Inter, toujours leader, compte un point d'avance sur la Juventus (2e) et deux sur la Roma (3e). Pour être sacrée, elle doit l'emporter face à la Lazio à Rome.

Mais au stade Olympique se déroule le plus invraisemblable des scenarii. La Lazio - qui n'est même pas soutenue par ses tifosi qui préférent voir l'Inter s'imposer plutôt que d'imaginer la Roma être sacrée championne - s'impose 4 à 2!

C'est donc la Juventus, qui, quant à elle, s'est imposée sur le terrain de l'Udinese (2-0) qui gagne le championnat. Pire, la Roma s'impose elle aussi contre le Torino, et l'Inter achève finalement la saison en 3e position.

Au coup de sifflet final, Ronaldo et Marco Materazzi, notamment, sont en pleurs.

Dimanche, la tâche de l'Inter de 2008 ne sera pas plus facile qu'en 2002, puisqu'elle va se déplacer à Parme (18e), une équipe qui se bat pour ne pas descendre et qui doit absolument s'imposer pour ne pas être reléguée en Serie B !

Là aussi, une victoire lui assurera le titre. Dans le cas contraire, son sort final dépendra du résultat de la Roma, qui se déplace chez une autre équipe qui n'a pas encore sauvé sa place en Serie A, Catane (17e).

© La Dernière Heure 2008