L’Inter Milan est en tête de la Serie A à l’heure d’affronter la Juventus, à Turin.

Cette fois, la hiérarchie est inversée. Pour la première fois depuis longtemps, la Juventus reçoit l’Inter Milan alors qu’elle se trouve derrière au classement. Le bilan des Nerazzurri est impressionnant. L’an dernier, après 15 journées, ils n’avaient remporté que 21 points. Cette saison, le compteur affiche déjà 39. L’Inter égale son record d’il y a 11 ans. Et à l’époque, cette moyenne leur avait permis de remporter le titre en fin de saison. L’Inter est invaincu en championnat, comme le Barça, l’Atletico et Manchester City. Voici pourquoi le club fonctionne si bien.

L’autre dimension d’Icardi

La première raison, c’est Mauro Icardi. Il était déjà un tueur, avec 24 buts inscrits l’an dernier. Mais il est devenu encore plus précis cette saison. L’Argentin a élargi son répertoire. Lors des 15 premières journées, le buteur a planté 16 buts, ce qui fait de lui le meilleur buteur devant Immobile (15) et Dybala (12). "Je le connais et il peut encore s’améliorer sur tous les aspects", a déclaré le directeur sportif, Piero Ausilio. "Il n’a que 24 ans et je pense qu’il est arrivé au terme de ce qu’il pouvait rater. C’est un garçon qui a envie de grandir et de travailler. "

Et son duo avec Perisic (ex-Club Bruges) fonctionne à merveille. À deux, ils ont inscrit 23 buts. "Je veux continuer à marquer, glisse Icardi. Mais seulement si cela sert à emmener l’Inter là où il doit être, en Ligue des Champions."

La poigne de Spalletti

Si Maurito va mieux, c’est notamment grâce à Luciano Spalletti. Engagé en juin dernier, l’Italien a insufflé une nouvelle dynamique dans l’équipe. "La personnalité du coach est très forte , explique Icardi. Il a changé le vestiaire en très peu de temps. En dehors du terrain, on voit la différence avec les autres coaches. Il a apporté de la paix et de l’harmonie. On travaille avec la bonne mentalité. Si on revit une saison comme l’an dernier, le coach nous coupera la tête…"

L’an dernier, le club avait épuisé quatre entraîneurs. La tension était présente chez les joueurs. Mais Spalletti a remis de l’ordre. Quand il est arrivé au club : voici ce qu’il a dit aux joueurs : "Si tu veux jouer, tu dois être motivé et te prendre en main."

Des joueurs retrouvés

Et ce discours est bien passé dans la tête de plusieurs joueurs. Certains étaient perdus l’an dernier. Mais cette saison, Joao Mario, Candreva ou Brozovic semblent revivre. "Je n’ai plus à motiver personne, dit Spalletti. Je ne compte que 6 ou 8 joueurs indiscutables."

Parmi eux, Milan Skriniar. Le défenseur slovaque est la révélation de l’Inter. Transféré l’été dernier, le jeune de 22 ans permet notamment aux Nerazzurri d’avoir la meilleure défense du championnat avec Naples et la Roma (10 buts encaissés). "Je ne savais pas qu’il était si bon", a dit, son équipier, Roberto Gagliardini. "Il m’a surpris. Il peut défendre tout seul."

Sans Coupe d’Europe cette saison, l’Inter se concentre à 100 % sur la Serie A. L’objectif officiel est une qualification pour la Ligue des Champions. Mais le Scudetto est dans un coin de la tête de tous les Nerazzurri.