Il est possible de changer les règles du jeu en cours de compétition

BRUXELLES Charleroi est-il un descendant virtuel ?

Pas sûr ! À l’aube de cette 19e journée, le championnat actuel baigne dans l’imbroglio le plus complet. “Pour arriver à dix-huit clubs la saison prochaine, on doit trouver une solution avec la D2”, admet Ludwig Sneyers, le directeur de la Ligue pro.

Autrement dit : peut-on changer les règles en cours de compétition ?

“Oui, s’il n’y a pas d’incidence sur les autres championnats. S’il y a impact sur les autres ligues, on a besoin de l’aval des gens concernés.”

Les concertations sur le sujet vont se multiplier dans les prochaines semaines. La prochaine réunion de la Ligue est programmée le deuxième vendredi de janvier.

“Nous avons simplement franchi une étape, la plus facile”, explique Pierre-Yves Hendrikx, un des gagnants d’hier soir. “Il n’y a toujours pas d’accord entre nous pour savoir qui va descendre, par exemple. Lorsque nous l’aurons obtenu, nous devrons recueillir l’aval de la D2 puis celui de la fédération et voir comment se répartiront les droits TV. Les exigences des grands sont énormes…”

Pierre-Yves Hendrikx ne pouvait cacher une légère désillusion, sur le déroulement de ce vendredi après-midi, en tout cas : “Tout le monde a encore pensé à lui, sans songer à l’intérêt général du football belge…



© La Dernière Heure 2010